A+A-

L’espoir de l’escrime française

10 juillet 2017
Les Français ont ramené six médailles, quatre de bronze et deux d’argent de leur séjour en Pologne. Même si l’or manque à l’appel, cette compétition a démontré tout le potentiel de l’escrime tricolore et a permis de souder un groupe qui ne demande qu’à continuer à batailler ensemble dans les années futures.

Amélie Dion, Marine Ecorchon (bronze fleuret, épée), Anne-Sophie Maximin (fleuret, sabre, Brianna Vide (argent sabre), Gaëtan Charlot, Enzo Giorgi (argent épée), Mathieu Rousselot, retenez bien ces noms car ils composent les équipes de France jeunes qui sont destinées à tenir tête aux meilleures nations mondiales dans les catégories seniors.

C’est la première fois qu’un si grand nombre de tireurs français était envoyé dans un championnat du monde jeune. Avec une 3e place au rang des nations -17 ans et une 5e chez les -23 ans, cette équipe de France, tireurs et staff compris sont revenus plus que satisfaits de Varsovie, grâce à la démonstration que la technique d’escrime française est de haut-niveau et que l’esprit d’équipe est bel et bien là.

Il y a encore du travail pour passer du haut-niveau international chez les jeunes au niveau seniors mais le talent, la détermination et la cohésion devrait faciliter la transition pour les années futures.

Alain Febvre, Directeur Sportif : « Nous sommes très satisfait de ces mondiaux. Je pense que c’est le début d’une belle histoire avec cette équipe. La détection des jeunes talents n’est pas simple mais c’est un travail qui s’est mis en place depuis quelques temps et qui commence à porter ses fruits. La route est encore longue mais dans notre esprit nous sommes déjà tournés vers 2024 et je l’espère, les Jeux Paralympiques à Paris. Je retiendrai aussi la formidable ambiance au sein du groupe au cours de cette semaine. Ce n’est pas le moins important et cela conditionne également les succès futurs. » // R. Goude

© Julia Szymczyk

Autres articles sur ce thème : Actualité / Escrime
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page