A+A-

Anaëlle Roulet : « Un soulagement »

7 décembre 2017
A 21 ans, la Française de La Roche/Yon a décroché la médaille d’argent du 100 m dos S10  aux championnats du monde de Mexico. Juste devant son équipière Emeline Pierre. Les deux tricolores témoignent.

Anaëlle Roulet

« Cette première médaille mondiale est un soulagement. Je l’attendais depuis tellement longtemps. Pendant deux jours, j’ai reçu énormément de messages de félicitations sur les réseaux sociaux. C’est agréable et cela signifie que l’on est suivi, même de loin. Cette médaille est savoureuse aussi parce qu’elle  arrive sur ma distance favorite après une année compliquée alors même mon temps n’est pas super, je ne m’en fais pas. Une année au cours de laquelle j’ai connu une blessure en mars lors d’un stage. Ma cheville a gonflé parce que j’avais un ligament de touché et de l’eau dans ma cheville. J’ai donc été infiltrée au mois de septembre lorsque l’on a su que les Mondiaux ne seraient pas maintenus aux dates initialement prévues. J’ai donc été éloignée quelques semaines des bassins avant ce championnat du monde. Pour les autres courses, j’ai manqué un peu de rythme et ma priorité restait vraiment ce 100 m dos. »

Emeline Pierre : « Un beau cadeau »

Emeline Pierre : « Cette médaille de bronze en 100 m dos est exceptionnelle, surtout que ce sont mes premiers mondiaux. En plus, nous étions deux Françaises sur le podium. C’était donc très fort. Inoubliable. Un beau cadeau d’anniversaire pour mes 18 ans (fêtés le 4 décembre). Ces championnats du monde sont impressionnants. Il y a une belle organisation. C’est ce qui diffère le plus des meetings internationaux auxquels j’ai participé auparavant. C’est aussi un très beau bassin. L’un des plus beaux que j’ai pu voir. On sent le poids de l’histoire (ce bassin fut celui des Jeux de Mexico) même s’il a été parfaitement aménagé et entretenu. »

Autres articles sur ce thème : Actualité / Natation
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page