A+A-

Badr Touzi, plus haut et plus loin

29 septembre 2015
C’est un petit nouveau dans la galaxie équipe de France. Badr Touzi, 27 ans, va connaître sa première sélection tricolore à l’occasion des mondiaux qui débuteront au Qatar le 21 octobre.

Découvert à Nantes début 2015, lors des France en salle, le Val d’oisien, récemment licencié au PUC Handisport mais qui s’entraîne à Eaubonne, a sauté 1.65 m à la hauteur, lancé le poids de 6kg à 10.81 m dans la catégorie F42 (amputés fémoraux et assimilés) et a tout de suite tapé dans l’œil des cadres nationaux.

Badr Touzi ne s’est remis réellement à l’athlétisme qu’à l’automne 2014. « Remis » car l’athlétisme il connaissait bien. En minimes, il sautait déjà 1.90 m et faisait partie de la « Génération 2012-2016 » initiée par la FFA. Pratiquant également le basket et la natation, un accident vient bouleverser sa vie en 2009. « Un soir, je me suis fait renverser par une voiture, raconte-t-il, j’ai littéralement volé avant de retomber lourdement sur le sol. Je me suis retrouvé paralysé des deux jambes, un fragment d’os avait touché la moelle épinière ». Opérations, rééducation lui ont permis de retrouver l’usage intégral de la jambe droite mais pas de la jambe gauche.

C’est en boitant donc que Badr Touzi décide de recommencer à faire du sport, lui qui a toujours goûté à beaucoup de disciplines dans sa jeunesse. C’est vers la natation qu’il se dirige en premier avec notamment une place de finaliste aux championnats de France handisport en 2013, sur 50m nage libre. Mais l’appel du tartan est plus fort que celui de l’eau chloré. « Au début je n’osais pas trop mais ça a été plus fort que moi, explique-t-il, je ne retrouvais pas dans l’eau les sensations que je connaissais sur les stades alors je me suis décidé a déjà trottiner même si au début ce fut difficile. Je n’ai pas lâché ! ».

Au début de l’automne 2014 l’idée est de reprendre un peu l’athlétisme en compétition en compagnie des valides, le handisport n’est pas trop d’actualité. Sauf que les sensations reviennent, alors pourquoi ne pas faire le voyage en Loire-Atlantique pour se tester à l’occasion des France. Le test est concluant à la hauteur tout d’abord : « J’ai dû changer mon pied d’impulsion puisque c’était le gauche auparavant, pas simple mais au fur et à mesure des entraînements j’ai senti que la technique revenait ». Puis au lancer de poids où l’ancien touche-à-tout aux épaules de décathlonien montre un bel apprivoisement de l’engin et une tonicité intéressante.

Les mondiaux au Qatar qui se profilent, « une revanche sur la vie », peuvent lui laisser espérer une belle surprise à la hauteur même si la concurrence sera rude. Mais quoi qu’il arrive, Badr Touzi est revenu dans le circuit athlétique par la grande porte avec des projets pour le futur, « Je pense aux Jeux de Rio bien sûr car je sens que je retrouve de la puissance mais je ne m’enflamme pas ». Il aimerait bien également se spécialiser, pourquoi pas, dans les autres lancers comme le disque ou le javelot.

Badr Touzi est un nouvel athlète pour l’équipe de France certes mais pas pour l’athlétisme. C’est le retour sur les pistes d’un athlète doué qui s’est remis au travail avec de nouveaux objectifs, et ça pourrait voler haut !// R. Goude

Les Championnats du Monde d’athlétisme IPC Doha 2015 sont à suivre en direct tous les jours sur France Ô dès 17h15 et avec www.bloghandicap.com

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page