A+A-

Battistella entre dans l’histoire du foot-fauteuil tricolore

12 mai 2017
La gardienne de but de Toulouse a été sélectionnée en équipe de France, pour jouer la prochaine Coupe du Monde. Elle devient ainsi la première femme à intégrer les Bleus sur une compétition internationale.
BATTISTELLA Marie (1)

Sur le dernier Euro, Sandra Arar, s’était vu écartée de l’équipe de France dans la dernière ligne droite. Marie Battistella avait, elle aussi, connue cette mésaventure dans le passé. Régulièrement appelée en stage national, la Toulousaine avait pris pour habitude de seconder le portier vedette des Bleus, Sylvain Malard lors des stages de préparation. Reconnu comme l’un des meilleur à ce poste sur la planète le désormais sociétaire des Twisters de Auch, faisait jusqu’ici barrage à Battistella.

Pas de quoi pourtant décourager la jeune femme qui n’a d’ailleurs jamais baissé les bras. Indispensable dans les cages de Toulouse, elle a, petit à petit, creusé une brèche dans l’esprit du sélectionneur jusqu’ici fixé sur un dispositif pourvu d’un seul goal.

Mais Bernard Berthouloux a décidé de revoir sa copie pour le Mondial, en accordant une place particulière au poste de gardien de but, sur des matches qu’il prévoit beaucoup plus intensifs en raison des fauteuils plus agressifs dont sont désormais dotées toutes les nations majeures de la planète. Sylvain Malard aura, à coup sûr, besoin de souffler de temps à autre. Et qui mieux que Marie Battisttella pour assurer le passage de relais ? De toute évidence, personne ! // A. Daviré

Autres articles sur ce thème : Actualité / Foot fauteuil
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page