A+A-

Cinq clubs français à l’heure européenne

2 juin 2015
Les cinq équipes tricolores rescapées du tour préliminaire s’apprêtent à disputer les phases finales des Coupes d’Europe ce week-end, avec l’ambition d’aller le plus loin possible pour la plupart d’entre-elles.

Coupe Willy Vergauwen 2015Après plusieurs jours de repos, la campagne européenne se poursuit dès vendredi pour les cinq formations tricolores qui se sont qualifiées pour les différentes phases finales en mars dernier. Meaux, Hyères, Le Cannet, Toulouse et Meylan vont ainsi en découdre face à quelques unes des meilleures équipes du continent, durant trois jours en Espagne et aux Pays-Bas.

Coupe André Vergauwen (Getafe-Espagne)

Le CS Meaux et Hyères seront dans la banlieue madrilène avec pour les meldois de réelles chances de conquérir un nouveau titre dans la deuxième compétition européenne. Placés dans un groupe très abordable, les quintuples champions d’Europe qui ont déjà remporté cette épreuve en 2010, devraient en toute logique accéder aux demi-finales où ils pourraient bien retrouver les partenaires de Nicolas Jouanserre, à condition que ces derniers parviennent à écarter deux des trois grosses équipes de leur poule (Bejiktas Istanbul, Hambourg et Trier).

Coupe Willi Brinkmann (Saragosse-Espagne)

A 300 kilomètres de là, Toulouse et Le Cannet auront également un bon coup à jouer dans la troisième coupe continentale que les azuréens ont déjà soulevé l’an passé aux Pays-Bas. Placé dans le groupe B où figurent les deux plus fortes équipes à priori (Valladolid et Padova), le HBLC semble vraiment capable de dominer les débats encore cette fois-ci, alors que le TIC ne devrait pas avoir de soucis pour accéder au dernier carré face à des adversaires largement à sa portée (Saragosse, Cologne et Ramat Gan).

Challenge Cup (Papendal Arnhem-Pays Bas)

Pour sa troisième participation à cette compétition, Meylan n’aura pas la tâche facile en Hollande car les partenaires de David Levrat ont hérité d’un tirage compliqué dès le départ, avec Varèse et Albacete comme adversaires en poule. En effet, les italiens et les espagnols, récents finalistes de la Liga, font figures d’épouvantails avec leurs joueurs étrangers de grand standing. Le MGH devra donc se surpasser pour accéder aux demi-finales et améliorer son classement de la saison passée (8ème).

/ JC. Boucher

En partenariat avec Sport et Handicaps

Autres articles sur ce thème : Actualité / Basket
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page