A+A-

Décès de Christian Roussel

2 juillet 2015
Il est des parcours marquants qui touchent à l’histoire en général et plus particulièrement à notre histoire, celle de handisport. La grande famille du sport vient de perdre un personnage charismatique autant qu’attachant, tant sa modestie et sa discrétion furent inversement proportionnelles à son talent et à son empreinte. En cet instant triste et douloureux les deux termes collent le mieux à l’image du personnage que fut Christian Roussel, qui nous a quittés dans 77e  année des suites d’un long combat contre la maladie : une légende et un collector.

 

Un parcours collector

Ce qui frappait avec Christian c’est que le temps ne semblait pas avoir de prise sur lui, il avait toujours ce regard d’éternel étudiant .

1ère licence en 1959 à l’ASBC de Vincennes, puis de 1963 à 1970 licencié et joueur à l’AS Sarcelles.

En 1970 il fonde le CS Meaux et est licencié depuis cette date tout en présidant parallèlement ce club et ce durant 40 ans avec un palmarès international exceptionnel, plusieurs fois champion de France de basket de Ligue 1 et vainqueur de cinq titres européens dont trois Coupe d’Europe des clubs champions.

Christian Roussel fut par ailleurs, en tant que joueur, champion de France de basket avec l’AS Sarcelles en 1963, puis avec le CS Meaux en 1981.

Vice champion du monde avec l’Equipe de France à Stoke Mandeville en 1969.

Sélectionné avec l’Equipe de France lors des 1ers Jeux Paralympiques de Rome en 1960, puis de Tel Aviv en 1968 et enfin à ceux de Heidelberg en 1972 avant de sortir par la grande porte avec les bleus en 1973 en remportant la médaille d’argent lors de la Golden Cup à Bruges.

Christian Roussel reçut la Médaille d’or de la jeunesse et des sports en 1973.

A présidé le Comité Départemental Handisport de Seine et Marne de 1994 à 2009.

 

Force, caractère et volonté

Comme beaucoup Christian ne fut pas épargné par les épreuves, notamment de santé, mais il savait faire face en grand sportif qu’il était à ces obstacles avec force, caractère et volonté.

Saluons la mémoire de ce sportif de haut rang, qui a su porter haut et fort les valeurs d’un idéal et les couleurs de son pays mais aussi ce dirigeant infatigable, dévoué, altruiste, alliant discrétion et compétence, ayant permis par sa polyvalence de postes tenus un développement fort du handisport en Seine et Marne. Il fait honneur à sa Fédération, sa Région, son Département, sa Ville, son club le CSMeaux et bien sûr sa discipline fétiche, le basket fauteuil. Il a rejoint le Panthéon et l’Olympe réunis du handisport éternel. Respect total. // A. Siclis

 

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Basket / Vie fédérale
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page