A+A-

Handisport et emploi

La loi du 23 novembre 1957 sur le reclassement professionnel a ouvert la voie à la loi du 30 juin 1975 d’orientation en faveur des personnes handicapées. La suite, c’est la loi du 10 juillet 1987 imposant aux entreprises de plus de 20 salariés l’obligation d’employer au moins 6 % de travailleurs handicapés.

un relais supplémentaire

La logique d’insertion sociale et professionnelle du public handicapé est lancée au niveau national. C’est un chemin qui a bien progressé mais qui est encore long. La FFH, de par le public qu’elle accueille et de par son engagement et sa notion de service public, se doit d’être un relais supplémentaire pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap.

Offres d’emploi

Par le sport, qui est sa mission d’origine, la FFH accompagne à l’insertion sociale et culturelle. Par son réseau, elle peut aider à l’insertion professionnelle. C’est pourquoi, sur ce site, les entreprises pourront indiquer leurs offres d’emplois, de formations, de stages… et ainsi créer du lien entre les institutions et les acteurs du réseau.

Consultez nos offres d’emploi


Fonction publique et handicap :
le recrutement par contrat

Toute personne ayant le statut de travailleur handicapé peut bénéficier d’un recrutement par contrat dans la fonction publique étatique, territoriale ou hospitalière.

À l’issue d’une certaine période, et sous réserve de certaines conditions, une titularisation peut être prononcée. En premier lieu, le candidat doit convenir aux conditions générales d’accès à la fonction publique, à savoir le niveau de diplôme, les conditions d’aptitudes physiques vérifiées par un médecin agréé, et la possibilité d’aménagement du poste de travail, si nécessaire.

reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé – RQTH

Il doit en outre posséder l’attestation de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), ou autre document similaire. Par ailleurs, afin de finaliser sa demande, le candidat doit rédiger une lettre de motivation et un CV professionnel correspondant au poste recherché et fournir une photocopie du diplôme ou niveau d’étude correspondant.

Une fois ces conditions remplies, le candidat retenu bénéficie alors d’un contrat d’un ou deux ans. Plusieurs issues sont possibles suite à l’entretien professionnel obligatoire au bout d’un an :

l’administration peut alors licencier le candidat qui touchera des allocations chômages, ou proposer une titularisation dans un corps inférieur. Attention, ce mode de recrutement ne peut pas être ouvert aux travailleurs handicapés déjà fonctionnaires.

 

PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page