Aller sur le site
A+A-

Encore plus forts en 2021

22 mai 2020
24 mars 2020. Le CIO et le Comité Paralympique International (IPC) annoncent le report des Jeux 2020. Six jours plus tard, un nouveau rendez-vous est fixé pour les Paralympiques, ils auront lieu finalement du 24 août au 5 septembre 2021. Déception pour certains, soulagement pour d’autres, la nouvelle repousse d’un an ce moment décisif dans la vie des sportifs et des staffs qui se préparaient pour Tokyo depuis plus de trois ans. Circuits de compétitions, sélections, performances, confinement, impacts psychologiques… Quelles sont les conséquences pour nos sportifs ?

Le confinement marque un arrêt brutal dans le rythme de vie des sportifs. « Ils sont aujourd’hui sur du maintien, de l’entretien de leur capital forme, mais il faudra être prêt à la sortie du confinement à reprendre rapidement un rythme d’entraînement plus cohérent avec les exigences de la haute performance, puis le circuit de compétitions », précise Christian Février, Directeur Technique National de la Fédération. « Le calendrier international va être bouleversé. Les fédérations internationales connaissent les nouvelles dates des Jeux, elles vont remettre en place leur circuit de compétitions d’ici à 2021. Ce n’est pas exclu que des compétitions de références soient très vite reprogrammées. Il faudra être prêt. »


Encore plus forts en 2021

Après s’être préparés pour une échéance 2020, les sportifs ont désormais plusieurs mois supplémentaires pour davantage s’entraîner. Accompagnement des sportifs au quotidien avec leurs entraîneurs, rassemblements des équipes de France, planification accompagnée… Christian Février est ferme : « le processus mis en place cette année ne changera pas, mais se décalera ». Un processus décalé et prolongé donc, qui n’est pas une fatalité et permettra aux sportifs tricolores handisport d’être encore meilleurs en 2021. « Un point positif », pour le DTN. « Sur le plan collectif, l’équipe de Cécifoot s’est reconstruite en très peu de temps. Elle est allée gagner sa qualification sur les championnats d’Europe. Elle s’est construite rapidement. Cela va lui donner le temps de mieux se préparer pour les Jeux, pour monter en puissance. De même pour l’équipe de rugby fauteuil, qui est allée chercher sa qualification à Vancouver. Dans un an, avec tout l’accompagnement que l’on met en place avec l’Agence Nationale du Sport, cette équipe sera forcément meilleure. Sur le plan sportif on est persuadé que c’est une chance pour être encore plus fort en 2021 pour tous nos sportifs ».

Lire la suite de l’article


À lire aussi

Le Mag’179 est sorti !

Licenciés, et si on dansait ensemble ?

Découvrez la Ligue officielle esport FFH

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Jeux Paralympiques / Magazine
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page