A+A-

Individuels: la nouvelle formule en cours de rodage

13 novembre 2017
La saison nationale a repris ses droits, samedi 11 novembre, pour les pongistes français. Stéphane Lelong, le directeur sportif de la discipline pour la Fédération Française Handisport, revient sur la nouvelle formule et ses enjeux.

Un peu plus d’un mois après la fin des championnats d’Europe disputés en Slovénie, les pongistes français ont retrouvé le critérium fédéral, samedi 11 novembre. Autrement dit, les tours individuels nationaux qualificatifs pour les Championnats de France. Stéphane Lelong et la commission tennis de table de la FFH, ont revu la formule. Décryptage.

Un peu plus d’un mois après la fin des championnats d’Europe disputés en Slovénie, les pongistes français ont retrouvé le critérium fédéral, samedi 11 novembre. Autrement dit, les tours individuels nationaux qualificatifs pour les championnats de France. Stéphane Lelong et la commission tennis de table de la FFH, ont revu la formule. Décryptage.

En Nationale 1, la division est désormais divisée en deux sous niveaux : N1 A et B. Au lieu d’avoir quatre poules de quatre joueurs et une formule de tableaux à élimination directe OK et KO, il y aura deux poules de huit joueurs. Deux poules uniques. Les joueurs de N1A s’affronteront tous. Idem pour ceux de N1 B. « Cela a évité d’avoir des matches sans enjeu. Dans certaines divisions, il a fallu réaliser un set-average sur cinq joueurs pour les départager. Cela démontre que chaque set et même chaque point a de l’importance, explique Stéphane Lelong. Et chaque joueur était plutôt content, quand les groupes étaient complets de disputer sept matches dans leur journée. » Un regret, l’absence  de finale. « Même si le match entre les têtes de série 1 et 2 est disputé lors du dernier tour, il est noyé parmi les autres parties », note le directeur sportif. Pour les organisateurs qui convient partenaires et sponsors, cela peut être plus difficile à lire.  

La Nationale 2 a été divisée en deux zones géographiques : Nord et Sud. De la même manière, chacune des deux N2 est découpée en groupe A et B. L’idée est aussi de réunir la N2 Nord ou Sud sur le même site que celui de la N1. Par exemple, le premier tour de N1, prévu samedi dernier à Montrodat (Lozère) était accompagné par celui de la N2 sud. « Cela permet de regrouper la quasi-totalité des meilleurs joueurs d’une zone dans une même salle », développe encore Stéphane Lelong.

Dans les deux divisions « élite », il y a deux descentes et deux montées des groupes A vers le groupe B. En revanche, seul le premier de chaque N2 montera en N1B. Les descentes, dans les divisions du dessous, seront fonction de la zone d’appartenance géographique des joueurs de N1 et N2 relégués. Et des forfaits. « Ceux enregistrés durant premier tour vont avoir des répercussions plus importantes que je ne l’imaginais sur les divisions inférieures, reconnaît le référent national. Mais cela va s’homogénéiser avec le temps », avance Stéphane Lelong.     

Unknown

Écourter les distances

Les niveaux N3 et régionaux ont également subi un lifting. La N3 est désormais coupée en quatre zones. Et le premier niveau n’est plus « interrégional, mais régional ». Dans les deux cas, l’objectif est d’éviter aux pongistes de ces niveaux d’avoir un déplacement trop important pour jouer. « A terme, nous aimerions que les tours de « Région » soient organisés par les comités territoriaux par le biais de leur correspondant régional. Ils pourraient ainsi choisir les lieux les plus parlant en termes de nombre de licenciés et proposer des animations loisirs », » avance Stéphane Lelong.

Ce dernier a également déjà repéré des problématiques et sait que la nouvelle formule va susciter des réactions. « Nous devrons sans doute apporter quelques aménagement dès la saison prochaine mais cette formule a le mérite d’homogénéiser les divisions et de favoriser la pratique dans les premiers niveaux. Par ailleurs, je suis content de la pyramide mise en place. »

Le bilan résultat de ce premier tour

Si les favoris ont globalement répondu présent, on mesure à quel point la nouvelle formule a densifié, d’un point de vue sportif, le rendez-vous. Si Matéo Bohéas a signer un sans-faute en N1A debout, Maxime Thomas, leader incontesté en fauteuil, a cédé une fois, contre Alexandre Delarque, pourtant 6e en N1A fauteuil. Fabien Lamirault, en N2B fauteuil, lui, a bien été reçu 7/7. Il remonte en N1A, comme attendu. 

Les classements

N1A fauteuil

1. Maxime Thomas (Charcot), 2. N. Savant-Aira (Marseille Provence), 3. S. Molliens (Moulins-lès-Metz), 4. F. Merrien (Bayard Argentan), 5. S. Noël (AMO Mer), 6. A. Delarque (Nîmes), 7. F. Geuljans (Mendes), 8. S. Gil-Martins (Moulins-lès-Metz).

N1A debout

1. Matéo Bohéas (Angers Vaillante), 2. Th. Bouvais (Eaubonne), 3. B. Grasset (Antibes OM), 4. E. Debeyssac (CAM Bordeaux) , 5. F. Bellais (Bayard Argentan), 6. J. Buzard (AMO Mert), 7. C. Berthier (Loire Nord), 8. S. Messi (Hyères-Toulon).  

N1B fauteuil

1. Fabien Lamirault (Marseille Provence), 2. B. Besset (Romans), 3. V. Boury (Evry), 4. Ch. Pinna (Evry), 5. Ph. Durieux (Evry), 6. J. Michaud (Laurentin), 7. L. Papin (La Roche Vendée), 8. S. Rutler (Neuville-en-Ferrain).

N1B debout

1. Lucas Didier (Plaisance), 2. Ch. Chesnel (ASE Handisport), 3. M. Theme (Poitiers), 4. S. Hervé (Angoulême), 5. T. Kamkasomphou (Hyères Toulon), 6. Gh. Planty (Toulouse).

N2 Sud A fauteuil

1. Eric Drevet (Charcot), 2. G. Pedrona (Toulon La Seyne), 3. F. Paire (Charcot), 4. P. Bonnat (Aix), 5. B. Oliveros (Aix), 6. P. Muhl (Salon Vaillante), 7. Emmanuelle Ferrier (HTT Hyères), 8. B. Zassot (Mendes).

N2 Sud A debout

1. Lewis Dalby (Pana Loisirs), 2. M. Pinet (Aix), 3. J. Cigolotti (AUVR TT), 4. P.-Y. Banessy (Villeneuve-Loubet), 5. M. Bonelli (Toulon La Seyne), 6. R. Boas (Toulouse), 7. L. Diallo (Aix), 8. S. Michel (H. Azur).

N2 SUD B fauteuil

1. Nicolas Antier (Niort), 2. N. Gharbi (Nîmes), 3. Fanny. Bertrand (Nîmes).

N2 SUD B debout

1. Christophe Soulat (Toulon La Seyne), 2. N Mille (PTT Toulouse), 3. Anne Barneoud (ASUL Lyon).

N2 NORD A fauteuil

1. André Dairaine (Sud Oise TT), 2. B. Le Moal (F.O.L.C.L.O), 3. V. PLet (Saint-Berthevin/Saint-Loup), 4. S. Defreneix (Déols), 5. W. Manier (Sud Oise TT), 6. L. Gollnisch (Moulins-kès-Metz), 7. A. Papirer (Moulins-lès-Metz), 8. S. Hasle (Thorigné-Fouillard).

N2 NORD A debout

1. Esteban Herrault (Joué-lès-Tours), 2. F. Serignat (Vaillante Angers), 3. N. Testu (Deols), 4. R. Larbaoui (Handisport Brest), 5. G. Haehnel (Maizières), 6. C. Courmaceul (ASE Handisport), 7. Elianne Charbonneau (ASE Handisport), 8. A. Lavallart (Saint-Laurent Blangy).

N2 NORD B Fauteuil

1. Tristan Pierrot (Joué-lès-Tours), 2. Marie-Christine Fillou (Saint-Avertin), 3. Y. Adjal (Voisins) ;

N2 NORD B debout

1. Romaric Vinchon (Maizières), 2. Valérie Brunet (Vaillante Angers), 3. S. Labraoui (Handisport Brest).

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page