A+A-

La France dans le dernier carré, et à une marche des Jeux de Tokyo

9 août 2019

L’équipe de France a parfaitement tenu son nouveau rang de favorite durant la première phase des championnats d’Europe, disputés à Vejle, l’un des temples du handisport danois. Premiers de leur groupe, les Français affronteront le Danemark ce samedi en demi-finales. S’ils gagent, ils seront assurés d’aller aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020. 

La France n’a pas fait de détail. « On sait ce que l’on à faire et nous avions vu que nous ne devions pas nous relâcher lors de la Metro Cup que nous avons remportée en mai », souligne Cédric Nankin. Sans doute un peu surpris de retrouver l’Allemagne en finale, les Français avaient mis un peu moins d’énergie et d’intensité. La victoire avait donc été plus longue à se dessiner. 

La leçon a été bien retenue. Les Tricolores d’Olivier Cusin ont parfaitement négocié leur phase de poule et confirmé leur capacité à tenir un haut niveau de jeu sur la durée. Et à enchaîner des prestations abouties. « Le fait de pouvoir nous retrouver une à deux fois par mois en stage, de pouvoir travailler physiquement de manière individuelle et de bien connaître nos adversaires grâce au travail du staff expliquent nos nets progrès, assure encore le redoutable défenseur de l’équipe de France.

Terrefond : « On est là où on voulait être »

Après une entrée en matière réussie contre les Allemands (51-44), les Français ont surclassé les Pays Bas (62-32) avant de terminer le travail contre la Suède, 3e nation mondiale (56-38). « On a bien respecté les consignes de jeu mis en place, on a tenu les plans de jeu et affiché rigueur et sérénité, développe le directeur sportif, Michel Terrefond. Nous avons été égaux  à nous-mêmes. »  

Et comme dans l’autre groupe, la Grande Bretagne, grandissime favorite de cette édition 2019 des championnats d’Europe a également remporté ses trois matches, les équipiers de Nankin défieront les Danois, soutenus par leur fervent public, ce samedi après-midi, en demi-finales. Jusqu’ici le plan mis en place par Olivier Cusin, qui espérait éviter les Anglais avant la finale, se déroule sans accroc. « Nous sommes là où nous voulions être en effet. »

Mais le plus difficile reste à faire. Il faut en effet que les Français se qualifient pour la finale de demain s’ils veulent valider leur billet pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 dès cet été. « Franchement, nous sommes notre principal danger, estime Michel Terrefond. Si nous respectons les plans et que nous affichons le même sérieux, ça passera. »

Rédaction :  J.Soyer


Le parcours des Bleus


>> France – Allemagne : 51-44.
>> France – Pays-Bas : 62-32.
>> France – Suède : 56-38. 


Le programme


>> Samedi  15 h 30 :
Danemark – France.
>> Samedi 17 h 45 : Angleterre – Suède.
>> Dimanche Finale : 15 h 45
>> 3e place : 13 h 30


Le groupe France

Corentin Le Guen, Pierre Laroque, Christophe Corompt, Jordan Ducret, Cédric Nankin, Matthieu Tiriet, Nicolas Rioux, Rodolphe Jarlan, Sébastien Verdin, Christophe Salegui, Jonathan Hivernat, Ryadh Sallem

Staff : Michel Terrfond (DS), Olivier Cusin (entraîneur), Cédric Dubord (adjoint)

Médical : Mustafa Raji, Pasquale Gallo

Équipement : Adrien Corompt

Support : Glen Lebeau


À lire aussi 

Olivier Cusin : « Il ne faut pas tout remettre en cause »    

Les Jeux de 1972, par Christian Paillard

Le coq sportif, nouvel équipementier de la FFH

Autres articles sur ce thème : Actualité / Rugby fauteuil
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page