A+A-

La France décroche une deuxième médaille d’or

5 octobre 2017
Les championnats d’Europe, disputés à Lasko en Slovénie depuis jeudi dernier, ont repris mercredi soir. La France a décroché une nouvelle médaille d’or grâce à Nicolas Savant-Aira et Alexandre Delarque, associés en classe 5. Les trois autres équipes en finale de leur tableau ont cédé. Finalement, les Bleus repartent avec onze médailles, dont deux en or.  

« C’est une belle médaille d’or celle-ci. » Le cri du cœur vient de Stéphane Lelong. Le directeur sportif de la commission tennis de table à la Fédération Française Handisport parle du titre décroché par l’équipe de France en classe 5. « Ils ont été très complémentaires et solidaires », apprécie encore le référent « ping ». Nicolas Savant-Aira, déjà en argent en simple, et Alexandre Delarque ont dominé l’Allemagne 2-1 en finale.

Mais ce titre sera le seul acquis par l’équipe de France lors des tableaux par équipe. Les trois autres « teams » présentes en finale de leur classe respective ont perdu.

Comme l’équipe classe 5 masculine, Thu Kamkasomphou et Anne Barneoud, tête de série 2, affrontaient les Allemandes en finale mercredi. Cette fois, le gain de la rencontre est revenu aux Germaniques 2-1. « Elles tiennent leur rang et c’est une bonne chose », positive Stéphane Lelong.

Ce dernier regrettait bien évidemment le revers du trio Maxime Thomas, Florian Merrien et Alan Papirer, dominé par les Turcs, en finale de la classe 4. Les Français ont cédé 0-2. « Maxime Thomas sacré champion d’Europe en simple a éprouvé des difficultés pour repartir par équipe, même s’il a tenu son rang, estime le DS. Néanmoins, il fait partie de ceux qui ont pris leur ping en mains et qui ont récolté les résultats espérés. »

Des axes de travail

En classe 7, Stéphane Messi, Kévin Dourbecker et Bastien Grundeler ne sont pas passés si loin en finale contre les Ukrainiens, champions en gagnant 2-0. « Ils ont eu des opportunités en double mais ils ne sont pas parvenus à les saisir, analyse encore Stéphane Lelong. Ils étaient très déçus mais on peut retenir qu’en partant têtes de série 3, ils terminent deuxièmes. »

La France quitte donc la Slovénie et ces championnats d’Europe avec 9 médailles (2 or, 5 argent et 2 bronze). Un bilan assez mitigé, voire décevant quand on sait que les Français avaient récolté plus de quinze médailles il y a deux ans. « Après les championnats du monde en mai, j’avais dit que ce championnat d’Europe marquerait le point de départ d’un processus devant nous permettre d’être performant aux prochains Jeux. Je pose désormais le point de départ à cet après Euro, se corrige Stéphane Lelong. Nous avons vu à travers ce rendez-vous de nombreux axes de travail à suivre, de nombreuses démarches à mener pour dans l’attitude et l’esprit pour aller tutoyer à nouveau les sommets mondiaux. Néanmoins, je suis très satisfait du rebond affiché par les joueurs entre les épreuves individuelles et celles par équipes. Notamment pour ceux qui ont connu des déceptions en simples. »

Le bilan des Français

1 médaille d’or pour Maxime Thomas en classe 4
2 médailles d’argent pour Nicolas Savant-Aira en classe 5 et Florian Merrien en classe 3
1 médaille de bronze pour Isabelle Lafaye en classe 2
6 quarts de finale pour Alan Papirer (cl1), Matéo Boheas (cl10), Bastien Grundeler (cl6), Kévin Dourbecker (cl7), Alexandre Delarque (cl4) et Fabien Lamirault (cl2)…
3 1/8è pour Thomas Bouvais (cl8), Stéphane Molliens (cl2) et Stéphane Messi (cl7)
6 éliminés en poule pour Thu Kamkasomphou (cl8), Benoit Grasset (cl8), Florence Sireau (cl2), Elias Debeyssac (cl8), Vincent Boury (cl2) et Anne Barneoud (cl7). // J. Soyer

Par équipes

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page