A+A-

Le temps se gâte pour les Français dans le Var

29 avril 2016
La deuxième journée de l’unique manche de coupe du monde française, disputée à Hyères depuis mercredi, a joué de drôles de tours aux ténors tricolores.

l'Equipe de France Sonar - Crédit ©Pedro Martinez-Sailing Energy-World Sailing

Crédit ©Pedro Martinez-Sailing Energy-World Sailing

Le sonar français abordait cette deuxième journée en confiance après la seule manche disputée mercredi. Forts de leur deuxième place, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ont vécu une délicate deuxième manche jeudi. Leur 11e place s’explique avant tout par une faute de choix. Pas sur la manche en elle-même, mais sur le bateau. Le trio français a choisi de privilégier l’entraînement du mois de juin à Rio en l’effectuant avec le bateau aligné aux Jeux paralympiques. Du coup, pour cette manche de coupe du monde, ils naviguent avec un de leurs anciens bateaux. « Mais celui-ci n’est pas sorti depuis 2010», commente le directeur sportif de la voile pour la FFH, Jean-Jacques Dubois. «Nous avons peut-être un peu sous-estimé cet élément.»

Néanmoins, les Bleus restent dans le coup puisqu’ils ont décroché la 5e place de la troisième manche de cette épreuve, grâce notamment à un joli coup stratégique de Bruno Jourdren. À l’issue des trois premières manches, les Français pointent au 4e rang du général à un point seulement du podium.

Seguin souffle le chaud puis le froid

En 2.4, Damien Seguin avait démarré la journée par le bon bout. Deuxième de la première manche, il a été longtemps à la lutte pour la victoire. Mais cette belle performance est un peu ternie par la sixième place de la troisième manche. « Il y avait un petit temps avec installation de la brise», analyse Jean-Jacques Dubois. «Cela a rendu instable la direction et l’intensité du vent. » Bien engagé dans la deuxième manche de ce jeudi, Damien Seguin a ensuite fait un choix qui s’est avéré perdant. « Il luttait pour l’une des deux premières places au moment du contournement de la marque au vent. Mais à la sortie de ce passage, il s’est retrouvé neuvième », détaille encore le DS de la voile. Loin de renoncer, Damien Seguin a ensuite mis les bouchées doubles pour revenir. Il termine cette manche au sixième rang. Cela correspond aussi à son classement au général.

Xavier Dagault, lui, continue de répondre aux attentes. Onzième de la manche initiale de ce jeudi, il a démontré une belle capacité de réaction puisqu’il fut avant-dernier durant un passage de la course. « Ce n’est pas mauvais du tout, mais sa difficulté tient surtout de ses départs laborieux », note Jean-Jacques Dubois. Dixième de la deuxième manche, la troisième au total, Xavier Dagault pointe aussi à cette place au classement général provisoire.

Soit une place devant Kevin Cantin qui a connu une difficile première manche (18e) avant de mieux négocier la deuxième de jeudi (12e).

Ce vendredi, trois manches sont programmées si les conditions le permettent. De la pétole est annoncée mais il existe une interrogation sur la nature de la brise.  //J. Soyer

Autres articles sur ce thème : Actualité / Voile
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page