A+A-

L’équipe de France doit monter en puissance

25 octobre 2019
Les Tricolores vont tenter de décrocher une place sur le podium du championnat d’Europe de la Division C à L’Aquila (Italie du 28 au 3 novembre). Un top 3 leur permettrait de décrocher leur billet pour la Division B et se lancerait idéalement le projet Paris 2024.

Après la Moldavie en 2017, l’Italie. C’est à L’Aquila, non loin de Rome, que l’équipe de France de goalball disputera son 2e Euro. Comme il y a deux ans, les Français, pensionnaires de la Division C, vont tenter de décrocher leur billet pour la division supérieure. « Il faudra, pour cela, terminer parmi les trois premiers », situe Charly Simo, directeur sportif et référent des disciplines dédiées aux déficients visuels pour la Fédération Française Handisport.

Aujourd’hui, difficile de réellement cibler les adversaires les plus dangereux pour les Bleus, portés notamment par Nabil Baich, double meilleur marqueur des deux derniers championnats de France. En effet, dans cette division, chaque nation est dans une logique de développement. Les cartes peuvent donc être rebattues en fonction des objectifs fixés par les fédérations.  Néanmoins, les trois nations descendues de Division B devraient compter parmi les favoris.

Un projet sportif bien ficelé

Et la France, 6e il y a deux ans, dans tout ça ? « Elle progresse, assure Charly Simo. Les effectifs ont bien pris conscience des exigences qui s’imposaient à une équipe nationale en quête de performances sur la scène internationale. » En 2017, la majorité du collectif était surtout habitué à jouer au torball. Une discipline qui ressemble, en apparence, au goalball mais qui ne demande pas forcément les mêmes qualités techniques, tactiques, athlétiques et mentales. Des domaines dans lesquels les Français, avec l’aide de leur staff, ont travaillé fort, ces deux dernières années. « Aujourd’hui, chacun des joueurs sélectionnés est entièrement impliqué dans le projet, certes encore tout neuf, mais très bien ficelé, développe le référent des déficients visuels. Les garçons et le staff ont à cœur de matérialiser leur progression. »
 
Et de rentabiliser aussi les phases de préparation effectuées, plus particulièrement, cette saison particulièrement (3 stages et 3 tournois internationaux). « En plus du travail technico-tactique et  athlétique, le team building sur lequel nous travaillons depuis deux ans sera la clé du succès. L’envie qui anime ce collectif est de gagner ensemble, d’apprendre ensemble. »
 
La dynamique collective et l’état esprit, beaucoup plus tournés vers la compétition, seront des atouts pour cette équipe de France, partie en Italie le 27 octobre, juste après un dernier rassemblement à Eaubonne. Individuellement, les joueurs ont aussi compris l’importance de se prendre en main afin de pallier le manque de moyens mis à disposition et les difficultés que les clubs peuvent rencontrer en termes de créneaux d’entraînement ou autres.   
 

Un sport en plein boom
 

Cet Euro 2019 marque aussi la construction d’une formation compétitive dans l’optique des Jeux Paralympiques de Paris 2024. Les dirigeants misent évidemment sur des performances de l’équipe de France, vitrine toujours attractive d’un sport paralympique mais également sur la dynamique du goalball. « C’est un sport de ballon, un jeu d’opposition aussi par lequel les sportifs prennent vite du plaisir », argue Charly Simo. Des caractéristiques souvent favorables à l’essor d’une activité.      

Rédaction : J. Soyer / Photo : Bilsagaev-Oleg


Groupe A : Italie, Roumanie, Monténégro, Bulgarie, Danemark, Slovaquie.
Groupe B : France, Russie, Croatie, Pays-Bas, Hongrie, Slovénie.          

L’équipe de France. Nabil Baich, Kada Bouala, Amboise Daudin, Haris Neimarlija, Thomas Ramos-Martin, André Torres.

Staff. Directeur sportif : Charly Simo. Head-coach : Sylvain Delangle. Coach : Roberto Perra. Physio : Denis Radenne.   


À lire aussi 

Découvrez le goalball

Haris Neimarlija : regard sur le goalball

Raids sportifs : l’accessibilité des sports de nature

Et si vous rejoigniez un club handisport ?

Autres articles sur ce thème : Actualité / Goalball
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page