A+A-

L’équipe de France en pleine préparation

5 avril 2016
La saison estivale n’est pas encore ouverte sous nos latitudes mais elle bat déjà son plein sous d’autres cieux. Entre stages, compétitions et entraînements au quotidien les athlètes français ne chôment pas en vue des échéances à venir dès le mois de mai. Olivier Deniaud, l’entraîneur de l’équipe de France fait le point et nous livre ses réflexions.

« Le mois de mars a été riche sportivement et a démontré que tout le monde était sur le pont. Avec le meeting de Nouméa (26 mars) et le Grand Prix IPC de Dubai (17-20 mars), nous avons pu constater l’état de forme de pas mal d’athlètes. Tout le monde travaille bien et tous les espoirs sont permis pour les championnats d’Europe de juin et la réalisation des minima pour Rio. Bien sûr, rien n’est fait pour personne et d’ici les championnats de France Open de Paris-Charlety incontournables (23-24 mai) il reste beaucoup d’efforts à fournir pour réaliser les minima qualificatifs. A Dubai, nous sommes partis en stage avec bon nombre d’athlètes qui ont participé pour certains d’entre eux à la compétition. Entre les retours de blessure rassurants, les progressions individuelles, les jeunes qui poussent, les leaders infatigables, les records personnels battus, ces quelques jours ont permis de vérifier que tout le monde était concentré vers les mêmes objectifs. Le degré d’exigence du haut-niveau est toujours plus élevé, le staff et les athlètes en sont conscients. A Rio, il y aura 177 épreuves d’athlétisme pour 177 pays représentés. Il y a 16 ans à Sydney, 210 épreuves étaient proposés pour 100 pays présents. Les finales, les podiums, les titres sont toujours plus durs à aller chercher face à des pays fort en nombre ou qui misent tout sur une famille de disciplines. Cela ne nous empêche pas d’avoir de réels objectifs et de bien travailler pour aligner la meilleure équipe de France possible au Brésil. Nous avons déjà quatre pré-sélectionnés grâce à leurs performances des Mondiaux de Doha en 2015 (Marie-Amélie Le Fur, Mandy François-Elie, Nantenin Keita, Louis Radius) plus Pierre Fairbank qui a déjà réalisé deux minima en fauteuil. C’est un début mais bien sûr on souhaite emmener le plus de monde possible. On continue de travailler sans relâchement. Rendez-vous au mois de mai ! »//R. Goude

Calendrier des prochaines échéances principales pour les athlètes français avant Rio (7-18 septembre) :

Championnats de France Interclubs à Saint-Renan (BRE), le 14 mai

Championnats de France Open à Paris Charléty (IDF), du 23 au 24 mai

Meeting Grand Prix IPC Nottwill du 26 au 29 mai

Championnats d’Europe IPC à Grosseto (ITA), du 10 au 16 juin

Meeting Grand Prix IPC Berlin du 16 au 17 juillet

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page