A+A-

Les Bleus à la relance

30 avril 2016
Les Français ont plutôt bien négocié la journée de vendredi durant laquelle trois manches de l’unique étape française de la coupe du monde ont été disputées dans le Var. 

La troisième journée de la manche de coupe du monde disputée à Hyères depuis mercredi a permis de rattraper le retard enregistré lors de la première journée. Malgré un petit temps, l’organisation a pu lancer trois manches.

En sonar, le trio Bruno Jourdren, Éric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ont pris la 2e, la 5e et la 6e place grâce notamment à de bons départs et encore une fois de bons choix stratégiques de Bruno Jourdren qui ont permis de compenser le déficit de vitesse du bateau. « Nous avons réussi à arrêter l’hémorragie des jours précédents. Nous naviguons avec un vieux bateau et nous sommes rentrés démoralisés hier car il y avait un peu trop de flou sur beaucoup de choses. Concernant le bateau bien sûr, mais également à propos d’une voile que nous essayons en vain de mettre au point et que nous avons décidé d’abandonner ce vendredi », explique Bruno Jourdren. « Du coup, nous sommes un peu plus sereins, car nous avons quand même pu régater dans des conditions un peu plus favorables. Même si nous n’avons pas été des foudres de guerre en vitesse, nous avons pu faire nos trois manches avec des résultats moyens, mais par rapport à jeudi c’est beaucoup mieux. Malheureusement, nous manquons toujours cruellement de vitesse. Nous savons que nous sommes loin des performances de notre bateau n°1 et de notre matériel n°1, mais nous le savions avant de venir. C’est évidemment difficile mais il faut l’accepter. On commence à régater un petit peu donc c’est plus positif, nous avons le Championnat du Monde qui commence dans trois semaines (à Medemblik, aux Pays-Bas), nous y allons plus sereinement que hier soir. »

Seguin à la lutte pour le podium

Avant la journée de samedi, où deux manches sont programmées, le sonar tricolore pointe au cinquième rang du classement général, à seulement deux longueurs du podium où se trouvent les États-Unis, la Norvège et l’Angleterre.

En 2.4, Damien Seguin a ouvert son compteur victoire lors de la première manche de la journée de vendredi. « Il a fait cavalier seul tout au long de cette manche », explique Jean-Jacques Dubois, le directeur sportif de la voile à la Fédération Française Handisport, victime durant la journée d’une entorse de la main. La suite de la journée a été moins faste pour le chef de file tricolore de la série qui a terminé deux fois quatrième. Le Français est actuellement au pied du podium, à égalité de points avec le Norvégien Bjonar, 3e, à deux points de l’Anglaise Helene Lucas, 2e et à trois unités du leader, l’Australien Matthew Bugg.

Kévin Cantin, lui, a tiré profit de ces trois manches pour remonter à la dixième place du général. Xavier Dagault, lui, a cédé trois places et se retrouve avant cette journée de samedi, 13e. // J. Soyer

Crédit photo : ©Pedro Martinez/Sailing Energy/ World Sailing

Autres articles sur ce thème : Actualité / Voile
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page