A+A-

Les favoris au rendez-vous

2 juin 2015
Dans une Arena de Brest flambant neuve, les meilleurs pongistes français ont livré de beaux matches lors des Championnats de France Open, les 23 et 24 mai derniers. Les ténors ont globalement tenu leur rang.

Brest avait mis les petits plats dans les grands pour ce championnat de France open le week-end dernier. « Il y a fort longtemps que je n’avais pas assisté à une épreuve aussi bien organisée. Cette nouvelle salle est formidable et c’est un vrai bonheur d’avoir pu en profiter pour notre compétition, se réjouit le directeur sportif du tennis de table tricolore, Sébastien Messager. Environnement, bénévoles, programmation, tout a été parfait. » Le public a répondu présent aussi. Il a été récompensé par les performances du Brestois Baptiste Paugam, 4e en simple et champion en double homme avec Karim Boumedouah.

Un niveau de jeu satisfaisant

Le niveau de jeu aussi fut bon. Pourtant, ce championnat de France ne tombait pas forcément au meilleur moment pour les joueurs de l’équipe de France. Beaucoup sont en quête de sésame pour les championnats d’Europe et enchaînent donc les opens internationaux. « Ils ont joué en Slovénie, en Slovaquie et repartent cette semaine en Allemagne, détaille encore Sébastien Messager. Certains voyaient donc ce championnat comme une bouffée d’oxygène ou un moyen de refaire un peu de gammes. »

Cette densité de rendez-vous explique aussi pourquoi certains joueurs, parmi lesquels Cédrik Cabestany (Hyères-Toulon), blessés, ont déclaré forfait pour l’épreuve finistérienne. « Des joueurs devaient absolument se concentrer sur ce tournoi allemand où ils vont jouer leur place aux championnats d’Europe et indirectement une partie de leurs chances pour aller aux Jeux paralympiques de Rio. »

Chez les dames assises, Fanny Bertrand, 3e, intouchable durant la saison, a ainsi perdu son titre au profit de Marie-Christine Fillou, victorieuse en finale d’Emmanuelle Ferrier (Hyères).

En classe 3, le choc au sommet entre Florian Merrien et Émeric Martin, fraîchement placé dans cette catégorie de handicap, a tourné à l’avantage du second. « C’est bien pour Émeric et sans dévaloriser sa performance, on sait aussi que Florian Merrien a surtout pour ambition de conserver sa 4e place mondiale », indique Sébastien Messager.

Parmi les bonnes surprises, il y a le bon comportement de Clément Berthier en classe 8. Vice-champion de France jeune, il a su inquiéter Thomas Bouvais, sacré champion de France de la classe. Et le bon tournoi d’Alexandre Delarque, défait en finale par l’intouchable Maxime Thomas. « Alexandre confirme sa solidité sur des joueurs moins forts et son potentiel », se réjouit encore le directeur sportif.

Le staff français dévoilera sa liste pour les championnats d’Europe mi-juin. Soit dans un timing proche de celui des critères de qualification pour les Jeux olympiques de Rio.

Les podiums

HOMMES

IMC. 1. Frédéric Solanila (Toulouse), 2. Gabala (Rouen), 3. Gamon (Moulins-lès-Metz).

FEMMES

Les champions en double

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page