A+A-

Les nageurs tricolores au rendez-vous à Berlin

15 juillet 2017
Le meeting international de Berlin a donné satisfaction au staff de l’équipe de France. Jean-Michel Westelynck revient sur ce beau week-end .

L’équipe de France comptait 14 nageurs à Berlin pour ce meeting réunissant 610 nageurs issus de 59 pays. La première étape importante était de valider la classe de handicap de certains jeunes. « Dans ce domaine, ce fut une totale réussite, apprécie Jean-Michel Westelynck. Nos cinq nageurs présentés ont tous été classifiés là où on l’espérait. Quant à Alex Portal (déficient visuel), sorti des critères l’an passé ici même, il a été réintégré en raison de l’évolution négative de sa vue. »

Cette première étape en annonçait d’autres très prometteuses. Les performances sportives ont en effet, aussi, comblé le staff. « Nous sommes satisfaits, ajoute le directeur sportif de la natation pour la Fédération Française Handisport. De nombreux jeunes ont égalé ou amélioré leur record personnel. Des marques françaises sont aussi tombées. Alex Portal a même établi un nouveau record du monde sur 800 m. Certes, ce n’est pas une distance paralympique, mais cela démontre son niveau et combien il est important qu’il revienne dans le giron handisport. »

Une expérience enrichissante

Il y a aussi eu quatre podiums en finale A. Anaëlle Roulet se classe 2e du 100 m dos et 3e du 200 m dos. Ugo Didier (Cugnaux), l’un des jeunes ayant établi les temps pour aller au Mondiaux de Mexico se pare d’or à deux reprises : sur 50 m et 100 m dos. « Ce sont de très bonnes choses. »

Par ailleurs, les Bleus ont eu le droit à diverses reconnaissances. « Ce meeting propose des podiums pour les courses jeunes, pour les finales B et C… Quasiment tous nos nageurs sont repartis avec leur récompense, évoque Jean-Michel Westelynck. Mais de manière plus générale, comme j’avais pu le dire, le fait d’enchaîner championnats de France N1-N2 et meeting de Berlin en une semaine allait nous permettre de voir si les nageurs étaient capables de rester performants sur une semaine. Un repère important dans la mesure où les épreuves majeures s’étalent au minium sur cette période. On peut dire que le teste s’est révélé bon. »

L’objectif de ce rendez-vous international était aussi de confronter le collectif espoir à un contexte international et à une adversité top mondiale. « Nous avons cherché à accompagner tant sportivement et extra-sportivement. A leur apporter les bases pour bien aborder le haut niveau. Des méthodes à reproduire peu importent les épreuves auxquelles ils sont inscrits. L’idée était de leur inculquer les principes nécessaires (hydratation, récupération, sommeil…) à une carrière que j’espère pour eux, internationale. » Sans oublier quelques conseils en matière de préparation mentale. « Leur engagement et leur motivation sont incontestables Mais ceux-ci doivent s’appliquer au quotidien. » Berlin doit faire figure de tremplin pour la majorité de ces jeunes dans l’optique des grands rendez-vous qui jalonneront leur carrière.  

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Natation
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page