A+A-

Mondial Paracyclisme, des promesses pour les années à venir !

29 août 2018
Pas de médaille d’or mais une d’argent et une de bronze pour l’équipe de France, de retour d’Italie la tête pleine de promesses pour les années à venir.

Le fameux tableau des nations est impitoyable car il privilégie les titres. A ce jeu-là, la France n’est certes pas présente en haut du tableau (15e) mais ses mondiaux ont révélé un état d’esprit et un travail qui font espérer des breloques dorées à l’avenir, notamment dans les courses en lignes.

L’or, il l’avait connu l’année dernière, cette fois-ci, David Franek a dû se contenter du bronze derrière son compatriote Ryadh Tarsim dans la course en ligne des MH3. Sur une arrivée au sprint, les deux Tricolores ont apporté un doublé inédit à la sélection, forcément porteur d’espoir dans l’optique des jeux de Tokyo en 2020.

Parmi les autres satisfactions, on notera la quatrième place de David Calmon sur la course en ligne MC4, pas un nouveau venu en équipe de France mais qui après quelques temps d’absence est revenu motivé comme jamais pour prendre un bel accessit.

Deux cinquièmes places ont agrémenté le séjour bleu avec Mathieu Bosredon en MH4 et Katell Alençon chez les féminines en MC4, très courageuse malgré les fortes chaleurs sur son épreuve. On n’oubliera pas la sixième place de Loïc Vergnaud en MH5, balancé par un concurrent russe à 60 mètres de l’arrivée alors qu’il luttait pour le podium.

Peu de performances notables en contre-la-montre pour les Français qui savent tout le travail encore à effectuer pour concurrencer les meilleurs.

Jérôme Dupré, directeur sportif de la commission cyclisme : « On est satisfait du bilan même si une médaille de plus aurait rempli l’objectif initial. Nos deux médailles avec David (Franek) et Ryadh (Tarsim) montrent tout leur talent et qu’on peut leur faire confiance pour rester dans l’élite mondiale année après année. Les autres coureurs ont fait le boulot, un peu plus de réussite aurait permis une médaille supplémentaire. Tout cela est de bon augure pour la suite. Sur le contre-la-montre, on sait d’où on vient et on va encore travailler, comme pour les épreuves de vitesse sur piste, pour être en haut des classements ». // Renaud Goude

Retrouvez toutes les informations et les résultats sur www.handisport.org et sur www.paracyclisme-handisport.fr

Copyright > Jean-Baptiste Benavent

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Cyclisme / L’HEBDO
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page