A+A-

Mondiaux 2017 : Une soirée entre rires et larmes

19 juillet 2017

ATHLETISME – Championnats du monde à Londres (14-23 juillet, Angleterre) 5ème journée

Pierre Fairbank a remporté sa deuxième médaille de bronze de ces championnats sur le 400m T53 quelques minutes après la disqualification de Timothée Adolphe sur le 400m T11. Soirée contrastée dans le clan tricolore.

Commençons par la bonne nouvelle. Pierre Fairbank est de nouveau monté sur la boîte avec un superbe chrono de 48’’91, à seulement trois centièmes de son record personnel, au terme d’une course où, si les deux premières places étaient hors de portée, le Néo-Calédonien a su rapidement se mettre à l’abri pour prendre à nouveau le bronze lors de ces mondiaux.

Eh oui Pierre, tu as raison de te retourner vers ton clan et de faire le signe « deux » avec ton sourire légendaire, c’est bien la deuxième fois que tu prends une médaille à Londres cette semaine. Mais ce n’est peut-être pas fini car il te reste le 800m où peut-être une neuvième médaille mondiale t’attends. Comment ne pas y croire ? A noter que son jeune partenaire d’entraînement Nicolas Brignone a pris la 7e place (52’’12).

Le sourire de Pierre Fairbank n’a pourtant pas effacé l’immense déception de la disqualification de Timothée Adolphe quelques minutes auparavant. Alors qu’à trente mètres du but, le sociétaire du PUC avait une médaille assurée et était à la lutte pour l’or, il s’est courbé tout d’un coup vers l’avant, ne pouvant plus lever les jambes à cause de l’acide lactique, et s’est écroulé dans les carreaux de l’arrivée. Son guide, emporté par son élan, n’a pas pu ralentir et a passé la ligne d’arrivée avant son partenaire en le tirant par la ficelle. Disqualification. Consternation.

Comment ne pas être déçu pour Timothée Adolphe qui s’était remis à l’ouvrage après des Jeux Paralympiques de Rio à oublier et qui tenait une très grande forme. Il va falloir vite se ressaisir pour préparer le 200m où les chances de podiums sont réelles. On peut faire confiance au staff de l’équipe de France pour le remobiliser.

Les autres Français du soir étaient au lancer de javelot et ont pris tous les deux la sixième place de leur concours. Tony Falelavaki a lancé à 52.84m dans la catégorie F44 tandis que Marcelin Walico a battu le record d’Europe en F57 avec un jet à 38.55m.

Julien Héricourt, Directeur sportif : « Les émotions de la journée sont forcément contrastées. On est tellement déçu pour Timothée. La stratégie était de partir vite pour étouffer la concurrence, cela a marché jusqu’à trente mètres de la ligne. Et puis il y a cette chute et tout qui s’enchaîne. Il ne faut pas rester sur cet échec, la compétition n’est pas terminée pour Timothée, loin de là. Pour Pierre que dire de plus. Encore une médaille, encore une présence le jour J. Respect ».

 

Tous les résultats : www.paralympic.org/london-2017

Retrouvez la sélection de l’équipe de France, le programme de la compétition et le dossier de presse : www.athletisme-handisport.org/le-haut-niveau/mondiaux-para-athletics-londres-2017

Renaud Goude

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page