A+A-

Olivier Pauly, l’homme aux vies multiples

14 août 2018

Le consultant-expert de la commission d’athlétisme, 53 ans, s’appuie sur une expérience aussi riche que variée pour accompagner le staff de l’équipe de France qui va disputer son championnat d’Europe à partir de lundi.

Norbert Krantz l’a emmené dans ses bagages. Comme le nouveau directeur des équipes de France d’été, Olivier Pauly est un spécialiste de la préparation et de la panification sportive pour les adeptes du haut niveau en quête de médailles européennes, mondiales et olympiques. Comme Norbert Krantz, ce professeur d’EPS, entraîneur d’athlétisme Brevet 3e degré, est passé par l’Insep. Il en est sorti avec le diplôme supérieur.

Une palette complète

Au-delà de ces distinctions, Olivier Pauly possède, depuis plus de 25 ans, un vécu important, notamment comme entraîneur d’athlétisme au plus haut niveau. Des compétences reconnues et approuvées dans le milieu. « J’ai assez vite compris que je devrais trouver ma voie, mes voies, par moi-même, explique l’intéressé. Par ailleurs, j’ai toujours eu cette volonté d’élargir mes champs de compétence, de chercher de nouveaux processus, de nouvelles méthodes. » Actuellement, il intervient à l’Université de Sofia Antipolis à Nice, où il s’est installé depuis un moment désormais. Parallèlement, il a suivi la réathlétisation de footballeurs de haut niveau, accompagné des golfeurs… œuvré auprès du centre de formation de l’AS Cannes volley-ball… « Mon fils en a été pensionnaire, j’ai donc collaboré avec Laurent Tillie, l’actuel sélectionneur de l’équipe de France de volley-ball. »  

Une palette complète qui en fait un profil idéal pour le rôle de consultant-expert, voulu par Norbert Krantz. « Ces consultants doivent apporter une plus-value plus ou moins ponctuelle auprès, essentiellement des staffs de la commission à laquelle ils sont rattachés et si besoin ou désir des entraîneurs, auprès des athlètes », développe Norbert Krantz.

Sans aucune notion de hiérarchie, Olivier Pauly peut intervenir sur les méthodes, apporter un regard neuf, une petite correction ou même répondre à des interrogations plus vastes, dépassant le cadre des pistes. « Je ne suis surtout pas là pour superviser ou diriger les entraîneurs nationaux, précise le consultant-expert, également auteur de neuf livres traitant de l’entraînement, du gainage, de la posture, du saut en hauteur ou autre…

Une intégration réussie

Son intégration, une fois les doutes dissipés sur sa fonction exacte, fut facilitée notamment auprès du staff, parce qu’il a déjà collaboré avec certains entraîneurs nationaux. D’autres l’ont déjà croisé sur les terrains d’entraînement ou de compétition. « C’est une chance de l’avoir auprès de nous, se réjouit Julien Héricourt, le Directeur Sportif de l’athlétisme handisport. Olivier pourrait aussi faire les beaux jours des valides. Avec Olivier Deniaud, le manager, je bénéficie de deux personnes humainement très fiables et aux compétences très complémentaires. »    

Spécialiste des épreuves combinées, Oliver Pauly peut apporter une vision éclairée sur de nombreux domaines. Ses compétences en matière de préparation physique sont un complément extrêmement intéressant pour le staff national. « Il a une légitimité reconnue par tous », pose Norbert Krantz. Olivier Pauly s’est aussi constitué, au fil de ses aventures, un réseau très précieux. « Récemment, je suis parvenu à entrer en contact avec des experts de chez Michelin pour répondre à des interrogations d’athlètes en fauteuil portant sur le gonflage des pneus », développe Olivier Pauly, utile aussi pour se capacité à simplement et clairement formaliser les bilans, les projets et les méthodes à suivre par écrit.

Nouvelles ressources

Plus généralement, la Direction de la Performance, lancée dans le cadre de la structuration du Pôle de Performance, permet de concentrer les énergies, de s’entourer de personnes ressources nouvelles telles qu’Olivier Pauly. La FFH bénéficiera ainsi de ce qui se fait le mieux en France dans tout ce qui compose un succès sportif.  

La collaboration n’a commencé que depuis février et un stage du collectif France au Portugal, mais déjà elle semble porter des fruits. « Lors du regroupement à Pessac(Gironde), Olivier Pauly a permis aux entraîneurs de différentes spécialités de travailler ensemble autour d’une analyse vidéo, appuie Julien Héricourt. Un tel spécialiste va tirer les athlètes vers le haut, accroître les compétences des entraîneurs et les inciter à réfléchir sur des problématiques communes. »

L’Euro de Berlin permettra de tirer de nouveaux enseignements et de mesurer l’apport du consultant-expert en situation de compétition. // J. Soyer

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page