A+A-

Résultats des championnats de France

3 avril 2015
Cette année c’est à Lamoura (Jura) que se tenait, en quelque sorte, la finale des Championnats de France de ski alpin 2015.
La finale, car une première partie des épreuves avait eu lieu lors de l’étape de la Coupe de France de Combloux, avec deux Super G, l’un comptant pour le titre de Super G, l’autre comptant pour le titre du Super Combiné (1 Super G + 1 slalom).

La compétition jurassiennes comptait quatre épreuves : deux géants et deux slaloms, les deux premiers jours étant consacrés aux épreuves IPCAS (l’équivalent des courses FIS pour les valides) avec un slalom et un géant (le slalom comptant pour le Super Combiné), et les deux jours suivants offrant les titres de champion de France de Géant et de Slalom.
 La station avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir les coureurs français et étrangers dans d’excellentes conditions d’organisation et de préparation des pistes. Le temps fut également de la partie, excepté le samedi pluvieux, mais qui n’a pas empêché de voir se dérouler les épreuves selon le programme établi.

Cette traditionnelle fête de fin de saison a permis de revoir les héros de Panorama : Marie Bochet, de nouveau quintuple championne du monde et ici à Lamoura quadruple championne de France ; et Frédéric François, l’autre héros tricolore des mondiaux canadiens qui a gagné un nouveau titre de Champion de France de slalom géant.

Les coureurs sourds quant à eux peaufinaient leur technique avant leur départ pour les Deaflympics en Russie, avec un Nicolas Sarremejane en grande forme (deux titres).

En ski assis, Jean Yves Lemeur s’offrait trois nouveaux titres (slalom, Super-G et Super Combiné) pour fêter dignement l’arrêt de sa carrière internationale.
 Trois autres coureurs faisaient ici aussi leurs adieux à l’équipe de France : Cédric Amafroi-Broisat (titré en Slalom, Super G et Super Combiné), Romain Riboud (Champion de France de Géant ) et Cyril Moré. Nul doute que nous les reverrons cependant avec plaisir lors des Coupes de France la saison prochaine.
 Mais cette saison a vu émerger de nouveaux talents, et en équipe de France de ski comme ailleurs, la nature ayant horreur du vide, nul doute que certains d’entre eux brilleront à l’avenir dans les compétitions internationales…
 Pour finir, nous avons une pensée pour l’athlète du pays, Vincent Gauthier Manuel, qui fraîchement opéré, n’a pu venir qu’en supporter pour ces épreuves quasi à domicile.

SLALOM GEANT

Dames debout


Dames assis


Hommes debout


Hommes déficient auditif


Hommes assis



SUPER COMBINE

Dames debout


Hommes déficient visuel


Hommes debout


Hommes déficient auditif


Hommes assis


SLALOM

Dames debout


Hommes déficient visuel


Hommes debout


Hommes déficient auditif


Hommes assis


Autres articles sur ce thème : Actualité / Ski
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page