A+A-

Stéphane Lelong pose quelques jalons pour 2017-2018

20 juin 2017
Le directeur sportif des pongistes handisport revient sur la saison écoulée en matière d’organisations et dévoile quelques infos pour la saison prochaine. Satisfait de la saison écoulée, sa première comme directeur sportif du tennis de table handisport, Stéphane Lelong a déjà des idées pour celle à venir.

Parmi moments forts à retenir, Stéphane Lelong cite le championnat de France par catégories. Un événement qui existait déjà mais qui devait intégrer le tableau « jeunes ». « Réunir toutes les catégories d’âge permettait aux jeunes, qui avaient avant leur championnat de France spécifique de ne pas se retrouver seuls. De participer également à un rendez-vous d’envergure. J’espère pouvoir intégrer l’an prochain les doubles jeunes. Il est un peu dommage d’avoir des doubles vétérans mais pas jeunes. » L’autre axe de progression porte sur le tableau jeune assis encore un peu léger. « J’aimerais en effet voir davantage de compétiteurs dans cette catégorie » confirme le DS du « ping ».

L’autre ambition, à venir, dans les deux ou trois ans, est sur le mode de participation à ces championnats de France par catégorie. « Il serait bien que les joueurs se qualifient, développe Stéphane Lelong. Aujourd’hui, c’est sur engagements. »

Tours de N1 et N2 réunis

Le Critérium fédéral va donc subir un lifting prononcé. Désormais, la Nationale 1 sera divisée en une poule N1A et une autre N1B. Chacune de ces deux divisions regroupera huit joueurs et tous s’affronteront dans le cadre d’une poule unique mixte (tableaux debout et assis). « Les sondages effectués auprès des joueurs et des dirigeants montrent que les acteurs sont favorables aux changements et à cette formule », appuie Stéphane Lelong.

La N2, elle, sera divisée en une division Nord et une division Sud. Là aussi il y aura des groupes de 8 sous forme de poule unique. « Nous voulons aussi et c’est acté pour la saison à venir, que la N1 et l’une des deux N2 sur un même site. L’an prochain les trois tours de N1 seront disputés dans le Sud de la France. La N2 Sud sera donc associée. Cela devrait permettre de dynamiser ces organisations qui se disputeront dans des salles pouvant accueillir 16 tables minimum. » La pyramide sera suivie par quatre N3.

La saison 2017-2018 sera aussi marquée par la création d’un niveau régional dont les sites devront répondre à une logique de nombre de licenciés. « Cela devrait permettre aux plus jeunes de participer à ces tournois sans avoir des déplacements trop longs à effectuer, avance le directeur sportif.  Une hausse de participation à ces épreuves pourrait favoriser la mise en place d’un système de qualification pour les championnats de France par catégorie. »

Modification de la grille tarifaire

Le prix des inscriptions du critérium fédéral sera augmenté mais il comprendra, pour ceux qui y participeront, les engagements aux championnats de France par catégorie et open. Cela devrait donc permettre aux joueurs qualifiés, notamment pour le France open, mais qui ont peu de chances d’aller au bout, de venir sans supplément de frais d’inscription. « Au bout du compte, cela reviendra moins cher que la formule actuelle », rassure Stéphane Lelong.

Le championnat de France open, lui, pourrait voir revenir dans son programme, un tableau open en simple (toutes catégories debout et assis séparés) et un tableau double mixte (assis et debout). // J. Soyer

© M. Dusol

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page