A+A-

Un stage réussi, un tour prometteur

14 février 2017
Au sortir du premier stage national de la saison, qui s’est tenu à Montrodat (Lozère), et avant le deuxième tour du Critérium Fédéral, Stéphane Lelong, le directeur sportif du « ping » handisport, fait le point.

Un stage réussi

Le premier regroupement national élite s’est tenu du 5 au 10 février à Montrodat, en Lozère. « Incontestablement, le site est très adapté aux joueurs en fauteuil roulant, admet Stéphane Lelong qui découvrait les lieux. Contrairement à ce que j’avais annoncé au début, les stages en fauteuil devraient assez régulièrement être organisés là-bas. Il me faut donc trouver une solution pour rendre  plus intéressant les regroupements pour les joueurs debout. »   

Une partie de l’équipe de France – les joueurs en fauteuil roulant – et des pongistes internationaux voulant y participer y étaient réunis. « Il y avait 20 joueurs en fauteuil pour trois debout », explique le directeur sportif de la discipline pour la Fédération Française Handisport. Parmi les fauteuils, de nombreux éléments briguant une place parmi les Bleus. Et trois jeunes « debout » au devenir prometteur. « Nous n’avons pas réussi à mélanger autant les deux groupes, reconnaît le DS. Cela a été ressenti par les joueurs les moins expérimentés. Mais globalement, le stage a été apprécié. »

Bruno Parietti : la surprise du chef

La petite originalité fut la présence, durant toute une journée, de Bruno Parietti. L’ancien joueur professionnel valide, entraîneur et préparateur physique professionnel a eu l’effet escompté. « Il a proposé un échauffement pour les joueurs en fauteuil roulant et quelques exercices de renforcement musculaire aussi détaille Stéphane Lelong. C’est un premier pas. La collaboration pourrait s’intensifier. Une présence plus fréquente pourrait lui permettre d’affiner encore sa démarche en fonction des classes de handicap. »

La formation « entraîneurs » a séduit            

Dans le même temps, Stéphane Lelong avait programmé un stage entraîneurs. « Une dizaine de personnes ont répondu présent, précise le DS. Tous avaient déjà un CQH, un Brevet d’Etat ou entraîne régulièrement des joueurs handisport. Ce regroupement a permis de créer une vraie dynamique autour de l’entraînement. » Eux aussi ont pu bénéficier de l’expertise de Bruno Parietti. Ils sont également intervenus auprès des joueurs. « Il y avait un entraîneur pour deux pongistes. Cela fut très apprécié de part et d’autre.

Le deuxième tour individuel ce week-end

Ce stage a aussi été l’occasion pour les joueurs de présents de se préparer pour le deuxième tour du Critérium Fédéral. La Nationale 1 se tiendra à Angers (Maine-et-Loire). Nul doute que Matéo Bohéas, le joueur de la Vaillante, le club hôte, aura à cœur de briller devant les bénévoles de son club. La concurrence sera là puisque tous les meilleurs ont répondu présent. « A ce niveau, il n’y a pas trop de problème, développe Stéphane Lelong. En revanche, le nombre de forfait est important dans les divisions inférieures. » En effet, sur 250 joueurs, près de 40 absences, sur 250 inscrits, sont recensées. « C’est un triste record, regrette le référent du « ping » à la FFH. Lors de la finale des championnats de France par équipe, prévue le premier week-end de mars dans le Limousin, une partie de la commission va se réunir pour réfléchir à l’orientation à donner au Critérium. » // J. Soyer

© G. Picout

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page