A+A-

Une envie d’air pur, de silence, de sensations ? Vite une rando !

4 avril 2018
La pleine nature, c’est accessible à tous, il n’y a pas de raison. Ou plutôt si, il y a pleins de bonnes raisons pour aller se perdre volontairement en forêts ou en montagnes à partir du moment où l’on est bien encadré. En voici quelques-unes qui devraient en motiver plus d’un.

A pied ou en raquettes, en joëlette, en pulka ou en Fauteuil Tout Terrain (FTT), il est possible d’aller respirer le grand air des hauteurs, de parcourir les sentiers boisés, ou tout simplement d’aller se balader dans le parc le plus proche de chez soi. La liberté de randonner n’a pas de prix. Handicapé de membres supérieurs ou inférieurs, déficient visuel ou auditif, en fauteuil, infirme moteur cérébral, été comme hiver, la balade sportive ou non est offerte. Emmanuel Buchoud, Directeur sportif randonnée à la FFH : « Les personnes sont demandeuses et viennent à nous, il y a un besoin de nature. Maintenant, nous devons aussi leur proposer des parcours adaptés, des guides formés, et des outils leur permettant de pratiquer en toute sécurité ».

Les parcours adaptés sont ainsi reconnus avant d’y emmener un randonneur handicapé afin de ne pas le mettre dans une situation de danger. Mais pour autant « Il ne s’agit pas d’adapter l’environnement à soi mais de s’adapter à l’environnement » comme le précise Emmanuel Buchoud, façon de dire que si la sécurité doit être au rendez-vous, il ne s’agit pas d’édulcorer la difficulté du parcours. La rando pour tous ok, mais un petit effort tout de même !

Former les guides et les accompagnateurs est un des axes forts de la FFH qui proposent des formations accessibles à tous sur un minimum de temps, « En deux week-ends, on peut être formé à la rando pédestre et à la joëlette d’une part et au FTT d’autre part, ce n’est pas très lourd en termes de temps et permet d’avoir les bonnes bases sur la discipline de son choix ». De bonnes volontés, il est fréquent de voir des personnes assurer des parcours ou des courses nature avec une joëlette, fauteuil mono roue tout terrain qui permet de transporter des personnes qui ne peuvent pas ou ont du mal à se déplacer, afin de faire respirer son passager mais parfois « On a l’impression que les guides trimballent une brouette, le maniement d’une joëlette n’est pas très compliqué mais il y a des gestes à apprendre pour le confort du passager ».

Si vous aimez le sport alternatif, le fauteuil tout terrain est pour vous avec ses quatre roues qui permettent des descentes créatrices d’adrénaline et de sensations fortes, « C’est ouvert à tous mais on se forme à minima sur la pratique et ses risques, on apprend à se caler, à régler son matériel, et on est prêt à dévaler ».

Avec tout cela, il n’y a plus qu’à sortir de chez soi, se renseigner auprès de son comité départemental ou régional, « La randonnée ce n’est pas qu’en montagne, ce peut être partout en France », et déjà se préparer à sortir avec les beaux jours qui se préparent. // R. Goude

Plus d’infos sur la randonnée ici 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Randonnée
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page