A+A-

Une participation record et des jeunes qui confirment

18 décembre 2019
Le Critérium Fédéral (tours individuels), incontournable pour espérer disputer les championnats de France, reprenait ses droits ce week-end. Tours et son agglomération accueillaient quatre niveaux différents (N1, N2-N3 Nord et Interrégions Nord-Ouest). Un rapprochement géographique opportun en ces périodes de grèves. Côté sportif, les favoris, en N1 et N2, ont tenu leur rang. Quant aux jeunes, ils ont affiché un bel état de forme.

Une participation à la hausse 

C’est l’un des premiers enseignements. « Avec plus de 360 inscrits, ce premier tour a connu un succès sans précédent, se réjouit le directeur sportif du tennis de table handisport, Stéphane Lelong. Décaler un peu l’organisation de ce premier rendez-vous, qui n’avait jamais eu lieu en décembre, a laissé davantage de temps aux uns et aux autres pour s’inscrire. La date répondait peut-être mieux aux attentes également. C’est une donnée à laquelle j’attacherai plus d’importance à l’avenir. Notamment si les différents calendriers me le permettent. »

L’autre constat est le peu de forfait enregistré sur ce rendez-vous. Trois seulement ont été comptés liés à la grève, moins que sur les années précédentes au 1er tour. « C’est bien, surtout en ces périodes de grèves. » En messieurs assis, deux absences excusées, celles de Florian Merrien et Alexandre Delarque, ont toutefois modifié le paysage de la N1A. « Cela a ouvert des brèches. Sylvain Noël, monté sur le podium, a su en profiter, détaille Stéphane Lelong. Pour le reste, la logique a été respectée, Gilles de la Bourdonnaye s’impose en N1 B, Thomas Bouvais domine en N2A et Matéo Bohéas remporte le tour de N1A. » 

Les jeunes au rendez-vous

« En regardant précisément les résultats, on constate que de nombreux jeunes montent à l’issue de ce tour initial », note le DS du « ping ». Les pensionnaires du Centre Fédéral Handisport, où la section ping a ouvert en septembre dernier, ont répondu aux attentes. « On sent, après trois mois de volume d’entraînement plus important, de vraies évolutions, poursuit-il. Sans être exhaustif, je note la montée en N2 B d’Edgar Empis, celle en N2A de Flora Vautier. » D’autres figures montantes ont aussi connu les joies de la victoire. Marco Libor (classe 10) évoluera au prochain tour en N2A. Quant à Alexandra Saint-Pierre, arrivée dans le mouvement en mars dernier, elle s’est ouvert les portes de la N2 sans perdre un set. Les autres satisfactions sont les 3e places de Lucas Didier en N1A et de Julien Cigolotti en N1B…

Quatre divisions dans un rayon de 10 km2

Tours et son agglomération étaient à l’honneur lors de ce premier tour. Le club de la 4S accueillait la N1, celui de Joué-lès-Tours la N2 et la N3 Nord-Ouest et Saint-Avertin recevait l’interrégion Nord-Ouest. « C’est à la fois une question de choix et d’opportunité, développe Stéphane Lelong. Nous privilégions les clubs qui souhaitent organiser deux niveaux en même temps. Parallèlement, j’avais aussi les candidatures de la 4S Tours et de Saint-Avertin pour la N1, N2, N3 et l’interrégion. Cela me semblait donc intéressant de tout regrouper. » Des joueurs, engagés dans différents niveaux mais appartenant à un même club ou des clubs voisins, ont ainsi pu mutualiser les moyens de transport. Ce fut par exemple le cas pour les pensionnaires du CFH.  En ces périodes de perturbations, c’est particulièrement bien tombé.

Retrouvez tous les résultats de ce premier tour sur tthandisport.org

Rédaction : J. Soyer / Photo : S. Lelong


À lire aussi 

Audrey Le Morvan, envie et plaisir retrouvés

On s’connait ? #4 – Roza Soposki & Florian Merrien

Nouvelle collection « Les livrets des acteurs Handisport »

 

          

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page