A+A-

Une première journée satisfaisante

29 septembre 2017
Dix-neuf Français disputent les championnats d’Europe de tennis de table, à Lasko (Slovénie) du 28 septembre au 5 octobre. Depuis le premier jour des épreuves, jeudi 28 au denier, jour, retrouvez un point quotidien.

La première journée des championnats d’Europe de tennis de table, disputés à Lasko, en Slovénie,  était dédiée aux premiers matches du tableau individuel. Si Isabelle Lafaye n’entera en lice que ce vendredi, tous les autres tricolores sont entrés dans le vif du sujet. En connaissant des fortunes diverses. « C’est vrai, mais le bilan de cette entrée en matière est plutôt positif, apprécie Stéphane Lelong, le directeur sportif de la discipline à l’issue d’une longue journée. Certains Français sont déjà assurés de voir la suite de la compétition. Et à l’inverse, aucun n’est éliminé. »

Parmi les qualifiés, on retrouve, le champion du monde et le champion paralympique, Fabien Lamirault. Après une entrée en matière timide, le Marseillais a retrouvé toutes ses sensations et est même certain de terminer premier de poule. En classe 3, Florian Merrien, médaillé de bronze à Rio, a survolé son groupe. Idem pour Maxime Thomas, en classe 4. Dans cette classe de handicap, Alexandre Delarque a manqué le coche. Il jouera donc sa sortie de poule ce vendredi.

Parmi les satisfactions, on peut aussi saluer le bon début de compétition de Bastien Gründeler (classe 6), vainqueur de ses deux simples, et sûr de terminer premier de poule. Thomas Bouvais, classe 8, a livré un super match pour se défaire de Marc Ledoux (Bel) 3-2. « Il a compté cinq balles de match dans la 4e manche avant d’aller à la belle où il a mené 10-2 mais ne s’est imposé que 11-7, rappelle Stéphane Lelong. Ensuite, il a tenu son rang. » Matéo Bohéas, classe 10, en gagnant ses deux simples, verra aussi la suite de l’épreuve.       

Les trois joueurs ayant des wild-card sont toujours en course. Si Elias Debeyssac et Benoît Grasset, respectivement en classe 8 et 10, ont préservé l’essentiel en gardant leurs chances de qualifications, la très bonne surprise est venue d’Alan Papirer en classe 1. Le Français est d’ores et déjà qualifié pour les quarts de finale grâce à ses deux succès, dont un contre la tête de série de sa poule, l’Italien Borgato. « Certains ne donnaient pas cher de sa peau mais il est là, se réjouit Stéphane Lelong.

Ce vendredi, suite du tour de poule jusqu’à 18 h. En fin de journée, les premiers tours à élimination directe, commenceront. // J. Soyer 

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page