A+A-

Westelynck : « Je sens l’équipe en bonne voie »

6 juillet 2016

Open de France à Vichy

Comme chaque année, les meilleurs nageurs handisports étaient du rendez-vous auvergnat pour leur dernière course avant les Jeux de Rio (7-18 septembre). L’occasion pour le Directeur sportif de la discipline, Jean-Michel Westelynck, de commenter l’évolution de son effectif paralympique depuis les derniers Mondiaux de Glasgow, disputés en été 2015.

Jean-Michel, parlez-nous de cet Open de France ?

Il s’agissait de la dernière épreuve de la saison pour certains et du dernier rendez-vous avant les Jeux pour les six membres de l’équipe de France paralympique. Comme toujours lors de cette épreuve, les nageurs handisports ont disputé toutes les séries des courses auxquelles ils ont pris part en inclusion avec les valides à l’exception des 50 et 100 m nage libre, dont les finales étaient spécifiques aux nageurs en situation de handicap.

En revanche, pour les autres spécialités, ils nageaient les finales, s’ils étaient qualifiés, avec les valides. Ainsi, Elodie Lorandi a disputé la finale B sur 400m nage libre et Anaëlle Roulet l’a imitée sur 50 m dos. Cela revient à dire qu’elles ont pris l’un des 16 meilleurs temps des séries. Il faut noter la présence de nations étrangères en valides. Pas en handisport. Enfin, nous avons aussi découvert Benjamin Atgie, un blessé de guerre qui devrait rejoindre le mouvement handisport sous peu.

Quel regard portez-vous sur les prestations de l’équipe de France amenée à partir à Rio ?

J’ai beaucoup apprécié le comportement et la gestion des courses. Ils nageaient avec des valides, cela aurait peut-être pu leur donner envie de s’accrocher coûter que coûte, mais ils sont restés très concentrés sur leur préparation pour les Jeux. Nous n’avons donc pas vu de performances exploser mais à deux mois de l’échéance majeure, c’est tout à fait logique. En revanche, ils ont tous fait preuve d’un grand professionnalisme dans leur préparation et dans l’approche des courses de cet Open de France, mais aussi lors de leurs débriefings. Leur analyse était en phase avec ce que nous avions vu du bord du bassin.

Ce rendez-vous était le dernier avant Rio. Comment jugez-vous l’évolution de vos troupes depuis septembre dernier ?

L’évolution est bonne. Je sens l’équipe en bonne voie à deux mois des Jeux. Sportivement, les nageurs m’ont rassuré par rapport à la fin de l’été dernier. Au niveau de l’état d’esprit aussi. Lors du stage en Guadeloupe, certaines tensions existaient. Aujourd’hui, l’ambiance dans l’effectif est bonne. Cela laisse présager d’une certaine sérénité. C’est important d’avoir dans l’équipe, qui plus est restreinte, une vraie harmonie au niveau de l’état d’esprit.

Quel va être le programme d’ici aux Jeux ?

Ce sont quasiment deux mois de stage qui les attend. La préparation sera très individualisée car il s’agit maintenant d’affûter et d’affiner. Certains essentiellement dans leur club ou leur pôle, d’autres avec Cyril Bourdeau, DS adjoint e charge du haut niveau, à Saint-Nazaire… Nous nous retrouverons au complet fin août pour un stage de cinq jours à l’Insep, juste avant notre départ pour Rio, programmé le 1er septembre. //J.Soyer

Les résultats des finales handisports

Messieurs. 50 m NL : 1. Charles Rozoy (Dijon) ; 2. D. Smétanine (Alp’38) ; 3. M. Cornic (Brest Handisport). 100 m NL : 1. David Smétanine ; 2. C. Rozoy ; 3. M. Cornic.

Dames. 50 m NL : 1. Anaëlle Roulet (La Roche-sur-Yon) ; 2. E. Pierre (Anglet) ; 3. L. Etienne (Grand Nancy.) 100 m NL : 1. Elodie Lorandi (Antibes) ; 2. A. Roulet ; 3. E. Pierre.

Autres articles sur ce thème : Actualité / Natation
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page