A+A-

Etude épidémiologique et performance handisport

22 janvier 2019
L’IRMES (Institut de Recherches bio-Médicales et d’Epidémiologie du Sport) s’est associé à la FFH pour réaliser une étude statistique concernant les sportifs de haut niveau Handisport en athlétisme, cyclisme et natation. L’étude, dirigée par Adrien Sedeaud et Julien Schipman, s’inscrit dans le champ de l’épidémiologie de la performance et s’intitule « Jeux paralympiques 2020 et 2024: de la détection à l’optimisation des performances par l’analyse de la concurrence». Cette étude est réalisée grâce au soutien financier du Ministère des sports.

ETAPE 1 : la récolte de données

La première étape consiste à collecter un maximum de données par sportif (dans l’idéal 100 à 150 performances par athlète) pour accumuler un poids statistique significatif et dégager des tendances fortes. La FFH identifie dans un premier temps les sportifs les plus performants au sein des trois sports visés. Ensuite, les chercheurs étudient leur ranking (la meilleure performance par athlète et par année) depuis 2009 (données mises à disposition par l’IPC pour l’athlétisme et la natation). Pour compléter ces données, l’IRMES recherche ensuite les performances réalisées lors des championnats d’Europe, du Monde et des Jeux Paralympiques (pour les trois disciplines).

ETAPE 2 : le traitement des données

La deuxième étape consiste ensuite à classer ces données par type d’épreuve (courses, lancers, sauts, type de nage, distance parcourue…) puis par classe de handicap.

-> Etude de l’environnement de pratique

Les chercheurs étudient tout d’abord toutes les performances de tous les sportifs (toutes nations confondues) pour définir le contexte des différentes épreuves et identifier les indicateurs pertinents de performance par épreuve et par classe de handicap. Pour cela, sont étudiées :

-> Resituer l’athlète dans ce contexte

L’IRMES observe ensuite comment le sportif évolue dans les performances analysées de sa discipline, de son épreuve et de sa classe de handicap. Pour cela, les données suivantes sont analysées pour chacun des athlètes:

Ces analyses permettent ensuite aux chercheurs de définir le couloir de performance par sportif identifié ainsi que d’élaborer un fiche athlète synthétisant toutes ces données.

ETAPE 3 : Transmettre les données analysées aux entraîneurs

L’objectif de cette étape est de transmettre des données traitées aux entraîneurs en utilisant des logiciels visuels leur permettant l’exploitation des données afin de positionner les athlètes en fonction de la concurrence internationale.

Cette étude est engagée sur une durée de trois ans.

Autres articles sur ce thème : Actualité / Expertise
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page