A+A-

Frédéric Henoux et Isabelle Ribeiro, un duo qui pétille

12 juin 2019
Frédéric Henoux, 56 ans, va participer à ses premiers championnats de France open, ce week-end à Nîmes (Gard). Comme (presque) toujours, sa coach, Isabelle Ribeiro sera de la partie. Il ne pouvait pas en être autrement pour ce duo devenu inséparable, quand on parle « ping ». 

Isabelle Ribeiro et Frédéric Henoux font la paire depuis plus de sept ans. La première, 30 ans, entraîne le second. Leur rencontre s’est faite au club de tennis de table de Château-Thierry (Hauts-de-France). « Je suis né et j’ai grandi dans cette petite ville située entre Paris et Reims, où l’on trouve du bon champagne », explique le joueur évoluant en Classe 5, polio aux deux jambes depuis l’âge de 18 mois. Après un passage dans un centre de réadaptation où il multiplie les pratiques sportives (basket-ball, tennis de table, tir à l’arc, haltérophilie…), Frédéric Henoux revient dans sa ville natale. L’athlétisme rythme ses journées pendant 14 ans. « Mais je me sentais un peu seul. J’ai donc rejoint le club de tennis de table. »

Une complicité immédiate

Avec Isabelle Ribeiro, alors entraîneur du club depuis deux saisons à peine, ils décident de lancer une section handisport. Elle compte aujourd’hui douze joueurs « loisir » et/ou compétition. « Immédiatement, nous avons accroché avec Isabelle. J’ai apprécié sa vision des choses, son approche du handisport », dévoile-t-il. La jeune femme s’appuie sur l’expérience acquise à Abbeville, le premier club où elle a entraîné et découvert le mouvement. C’était au contact d’un joueur « loisir » pratiquant en fauteuil. Ses secrets d’entraîneur : « J’individualise et je m’appuie beaucoup sur des exercices ludiques pour leur faire intégrer de nouveaux coups », avance Isabelle Ribeiro, également investie auprès du baby-ping, en valide.

Mais pour continuer sa progression, le duo a dû surmonter quelques difficultés. « Le club n’acceptait pas forcément qu’Isabelle accorde une heure et demie par semaine à un seul joueur, regrette Frédéric Henoux. Elle a parfois été interdite de m’accompagner sur des épreuves ». L’an dernier, les deux compères vont au clash… (1) Frédéric Henoux déclare forfait sur un tour individuel, « alors que je venais de monter en N2 ». Un choix fort qui l’a privé des Championnats de France open. « C’est inconcevable qu’Isabelle ne soit pas là. On fait un travail d’équipe et il est logique que l’entraîneur accompagne ses joueurs du début à la fin », ajoute-t-il.

Aujourd’hui, Isabelle Ribeiro n’est plus salariée du club et intervient à titre indépendant. Frédéric Henoux, lui, défend les couleurs dans un club valide de Seine-et-Marne. « Il peut ainsi faire davantage de matches et jouer plus libéré », glisse la jeune femme, référente de la discipline dans les Hauts-de-France et membre du staff lors des stages des collectifs France jeune et espoir. Tous deux se retrouvent le vendredi lors de l’un des entraînements hebdomadaires de la section handisport de Château-Thierry, où l’ambiance est redevenue bonne et constructive.

Une première riche de sens

Le chemin parcouru est important depuis leur rencontre il y a sept ans. Cette première participation aux championnats de France, « premier aboutissement du travail accompli »selon Isabelle Ribeiro, en atteste. « J’ai changé son jeu en commençant par changer sa raquette, explique celle qui a matérialisé son savoir-faire en validant ses diplômes d’entraîneur handisport ces deux dernières années. Il avait un coup droit intéressant mais on lui avait mis un revêtement limitant son potentiel. Aujourd’hui, ça va beaucoup mieux »            

Dans le Gard, ce week-end, le duo sait que le niveau sera très relevé. Mais il entend prendre un maximum « de plaisir » et veut continuer à apprendre. Surtout, il est fier de partager cette première participation ensemble. Une première qui donne du sens à leur combat récent. 

(1) Madame Frère, présidente du club de tennis de table de Château-Thierry, précise que le club a interdit Isabelle Ribeiro de se déplacer par mesure strictement sécuritaire, la météo ayant déclaré une vigilance orange sur la région le vendredi soir précédent la compétition.

Rédaction : J. Soyer 


Championnats de France open au Parnasse de Nîmes du 14 au 16 juin.
14 tableaux en simple et 6 tableaux en double soit 20 titres de Champions de France distribués !
Dames : classes 1-3, 4-5, 6-8 et 9-10.
Messieurs : classes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10.
Doubles : Mixte assis, Mixte debout, Dames assis & Debout, Messieurs assis & debout.

La compétition se déroulera sous forme de poules, puis tableau. 4 poules de 3 joueurs pour les tableaux de 12. 2 poules de 4 joueurs pour les tableaux de 8. En double, c’est un tableau à élimination directe.

 

Programme

Vendredi
15h à 20h30 : 2 tours de poule + 2 tours de double

Samedi 
9h à 20h30 : fin des poules, ¼ de finale, fin des doubles avec cérémonie protocolaire des double à 20h30

Dimanche
9h à 16h30 : matchs de classement de 5 à 8, demi-finale et finales des simples.
Cérémonie protocolaire des simples à 16h45.

 


À lire aussi 

Maxime Thomas, au révélateur de Marcel Proust

Retour doré pour Gilles de la Bourdonnaye

Autres articles sur ce thème : Actualité / Portrait / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page