Aller sur le site
A+A-

« Générer de nouvelles envies », entretien avec Habd-Eddine Sebiane

21 septembre 2020
Joueur de foot fauteuil électrique et fondateur de l’association Upsilon, installée à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), Habd-Eddine Sebiane, 44 ans, s’appuie sur le sport, moyen de projection sociale, pour susciter des envies.

Habd-Eddine Sebiane

Pouvez-vous nous préciser la philosophie d’Upsilon ?
Upsilon entend donner sa pleine fonction au sport. Je pratique avec mes pairs, ils ont les mêmes problématiques physiques que moi mais ils font des choses à côté. Il fallait multiplier les profils pour permettre aux plus jeunes et aux enfants de se projeter par le sport. Pour qu’ils puissent s’imaginer un avenir et qu’ils mettent en place leur projet. Avoir rapidement une équipe de foot- fauteuil au plus haut niveau était important en termes de visibilité. Aujourd’hui, nos trois équipes sont inscrites aux différents échelons nationaux. Cela permet de répondre à différentes motivations.

Quel est impact du sport sur les envies ?
L’envie est fondamentale parce que sans, tu ne fais rien. L’intérêt n’est pas seulement de répondre aux envies, mais d’en générer de nouvelles. C’est la véritable évaluation.
Cela doit valoir pour tout nouvel adhérent. Une personne arrive pour faire du sport. Elle découvre un nouvel outil. Celui-ci engendre un besoin, et ainsi de suite. Le club fait que les adhérents s’autorisent de nouvelles envies.

Lire la suite de l’entretien…


À lire aussi

Handisport Le Mag’ 180 est sorti ! 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Magazine / Multisports
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page