A+A-

Suivez jour après jour le championnat du monde

8 novembre 2019
Du 7 au 15 novembre, l’équipe de France d’athlétisme handisport affronte l’élite mondiale lors du championnat du monde World Para-Athletics. 1600 athlètes venus de 124 pays sont déterminés à embalés les chrono, à un an des Jeux Paralympiques de Tokyo.

Jeudi 7 novembre : Nicolas Brignone et Pierre Fairbank ont inauguré la compétition pour le clan Tricolore en s’alignant dans les séries du 100m fauteuil catégorie T53. Ça s’arrêtera là pour le premier, il y aura une finale pour le second.

Nicolas Brignone n’est pas un grand spécialiste du sprint pur, on l’attend plus tard au rendez-vous sur de plus longues distances, et si vous ajoutez un départ moyen dans sa série, c’est une 7e place qui s’est offerte au Néo-Calédonien en 15’’60, un chrono insuffisant mais pourtant pas très loin de la dernière place qualificative au temps pour la finale.

Son partenaire d’entraînement, l’inusable Pierre Fairbank, 48 ans, a plutôt bien fait le job en prenant la 2e place de sa série avec un temps de 14’’95, son meilleur temps de la saison et le 4e de tous les qualifiés pour la finale.

Ca serait mentir de dire qu’une médaille de bronze est impossible ce vendredi pour l’homme aux 14 breloques mondiales et 8 paralympiques. Dur mais pas impossible.


Avant cette entrée sportive en douceur de la délégation française, celle-ci s’est plutôt bien acclimatée à son arrivée, dimanche, dans la plus grande ville des Emirats Arabes Unis. Tout a été fait pour que chacun puisse prendre ses marques de la meilleure des manières, Julien Héricourt, Directeur sportif nous raconte : « Après avoir pris possession de notre hôtel, nous avons fait une première réunion tous ensemble afin d’échanger sur la vie du groupe, les modalités d’entraînement et de récupération ainsi que sur la communication. Les tenues de compétition ont été remises à l’issue de cette réunion, c’est toujours un moment important, cela symbolise la sélection. Nous avons ensuite fait des repérages au stade, trois sites d’entraînements sont mis à disposition par le comité d’organisation. Les groupes sont gérés par les staffs en fonction du planning d’entraînement que nous avons travaillé en amont et nous communiquons en WhattsApp sur place. Il y a quelques problèmes de transport mais dans l’ensemble tout se déroule pour le mieux. La chaleur est supportable et la climatisation est partout. L’hôtel est à 5 minutes à pied du terrain de compétition et nous y avons mis en place une salle de vie avec un espace de travail et un espace soins kiné. Cette salle est le lieu de rendez-vous incontournable de l’équipe. La bonne ambiance règne».


Au programme de ce vendredi pour les Français, la finale du 100m T53 avec Pierre Fairbank et la finale de la longueur T37 hommes avec Moussa Tambadou et Valentin Bertrand. Nous retrouverons également Julien Casoli en série du 800m T54. Le compteur Tricolore des médailles pourrait peut-être se mettre en marche.

Rédaction : R. Goude / Photo : F. Pervillé

 

La compétition en images

© F. Pervillé


Suivre la compétition 

Regardez la compétition en direct live

Retrouvez la compétition sur les réseaux sociaux
>> Facebook 
>> Twitter 
>> Instagram 


À lire aussi 

L’ambition d’un bel état d’esprit

L’athlétisme ouvert à tous

Et si vous rejoigniez un club handisport ?

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme / Haut niveau
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page