A+A-

Doublé historique pour la Bayard Argentan

16 avril 2019
Le club ornais est entré dans le cercle très fermé de ceux gagnant la même année le titre de champion de France par équipe en fauteuil et en debout. Tout sauf un hasard.

Après Moulins-lès-Metz, place à la Bayard Argentan. Comme les Lorrains la saison passée, les Argentanais ont remporté les championnats de France par équipe en fauteuil et en debout. « C’est tout simplement historique pour le club, se réjouit le président Emeric Martin, qui ne dispute plus que cette épreuve handisport. Cela me tenait à cœur parce que le handisport est dans l’ADN de la Bayard Argentan. »

Le club normand, aussi très en vue sur la scène valide, cultive depuis déjà très longtemps la section handisport. Le tout dans une vraie démarche d’inclusion puisque la majorité des joueuses et joueurs en situation de handicap évoluant à la Bayard jouent et s’entraînent avec les équipes valides. Frédéric Bellais est en N3, comme Emeric Martin et Audrey Le Morvan.

À Déols, où l’épreuve fut organisée de main de maître, les Argentanais ont donc fait coup double. En fauteuil, la paire Florian Merrien – Emeric Martin, forfait la saison dernière en raison de la blessure de Martin, a survolé l’épreuve, ne cédant qu’un match, en poule, contre Marseille. Les Normands ont tout simplement surclassé les tenants du titre messins en finale 3-0, justifiant parfaitement leur statut de favoris.

 

Un doublé à domicile en 2020 ?

En debout, le duo Frédéric Bellais – Audrey Le Morvan, finaliste de la dernière édition, n’a pas loupé l’occasion, cette fois. « Cela n’avait rien d’évident », tempère Frédéric Bellais, impérial tout au long de l’épreuve. En demi-finale, face à la paire Chesnel-Soria d’Evry, les Bayardistes ont dû s’employer. Ils ont pu compter sur la solidité d’Audrey Le Morvan, en double notamment, « proche du niveau qui était le sien quand elle portait les couleurs de l’équipe de France », selon Emeric Martin.

C’est aussi tout le plaisir de ce rendez-vous par équipe où les échanges intergénérationnels sont favorisés. Où les uns et les autres peuvent se sublimer au nom de l’équipe et du club. À Argentan, ce championnat de France par équipe a toujours eu une place à part. « Le club investit beaucoup pour accompagner ses joueurs. Cette compétition est un moyen pour eux de rendre un peu et de se retrouver autour de belles victoires », appuie Emeric Martin. C’est aussi une belle fenêtre d’exposition.

Un point de vue partagé par Frédéric Bellais, présent lors des deux derniers sacres de l’équipe debout. « C’est toujours un rendez-vous sympa. Les succès par équipe sont aussi très agréables. Le championnat de France des clubs est aussi un moyen de lancer des jeunes ou de les booster. »

Emeric Martin n’a d’ailleurs pas hésité à livrer quelques secrets à l’un de ses jeunes opposants à l’issue d’un match assez maîtrisé. « Ces moments de transmission sont importants. Je comprends aisément que certains ténors, au regard d’un calendrier toujours plus dense, ne viennent pas, mais c’est dommage ». Les enjeux individuels prennent en effet parfois le pas sur le collectif.

À Argentan, le championnat de France est un rendez-vous incontournable. L’an prochain, les Argentanais rêvent de défendre leur titre à domicile… Pour être le premier club à signer le doublé deux ans de suite.   

 
Les podiums de l’édition 2019  

Fauteuil :
1. Bayard Argentan
2. Moulins-lès-Metz
3. Marseille.

Debout :
1. Bayard Argentan
2. Toulon
3. Evry.

// Julien Soyer

 


À lire aussi

Les championnats de France par équipe lancent la saison des titres

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page