A+A-

La France en ordre de nage pour les Mondiaux

10 juillet 2015
L’équipe de France a retrouvé une bonne dynamique et aborde les championnats du monde de Glasgow (13-19 juillet) en confiance.

 

Jean-Michel Westelynck, le directeur sportif de la natation, avait salué les médailles mais déploré des performances moyennes lors des derniers championnats d’Europe 2014. « Les nageurs ont subi le contrecoup de l’enchaînement Jeux Paralympiques 2012 et Mondiaux 2013, explique Cyril Bourdeau, directeur sportif adjoint en charge du haut niveau. Il y a donc eu une fatigue logique en 2014, avec des blessures et de temps de récupération plus importants. » 

Cette fois, tout semble glisser idéalement pour les nageurs tricolores qui abordent, à travers ce championnat du monde écossais, leur dernier rendez-vous planétaire avant les Jeux Paralympiques. « Je n’ai aucune crainte. Tout ce qui devait être fait l’a été pour être performant.  Il n’y a pas eu de blessure et les préparations semblent abouties », affirme Cyril Bourdeau.

L’enjeu est de taille. Afin de favoriser la préparation des meilleurs, les Français décrochant l’or ou l’argent à Glasgow, auront décroché un quota équivalent à une place pour Rio 2016. « Certains quotas vont en effet tomber à l’issue de cette épreuve, souligne l’entraîneur des équipes de France. Il convient donc de ne pas se manquer, même si avant les Jeux, nos nageurs pourront aussi s’étalonner sur des championnats d’Europe, au début de l’été 2016. »

Les troupes ont retrouvé la bonne dynamique. Ainsi, Elodie Lorandi, championne du monde en titre sur 400 NL, entend bien ajouter un nouveau sacre à sa collection dans cette spécialité. « C’est un vrai espoir en effet, confirme l’entraîneur. Mais Elodie peut aussi se placer dans les autres courses où elle prend le départ. »

 

Anaëlle Roulet doit confirmer

Sur 400 NL, la France attend aussi de voir à l’œuvre Anaëlle Roulet. La Vendéenne est clairement passée du statut d’espoir à prétendante cette saison. Témoins, ces nouveaux records personnels, établis lors des derniers championnats de France sur 400 NL et 100 dos. « Avec 4’45’’ sur 400 NL et une marque améliorée de près de cinq secondes, elle est entrée dans la cour des grandes, appuie Cyril Bourdeau. Elle a confirmé avec 1’11’’ sur 100 m dos au France N1-N2 à Montluçon le mois dernier. » Reste maintenant à confirmer sur un grand rendez-vous. « Je ne me fais pas de souci car elle a bien et beaucoup travaillé ces dernières saisons. Elle est brillante et elle a la tête sur les épaules. »

Charles Rozoy, champion paralympique sur 100 papillon sera aussi attendu. Il en a définitivement terminé avec ses soucis de santé. Contrairement à David Smétanine qui a encore connu un début de saison compliqué. « Il a été blessé jusqu’au mois de novembre, dévoile Cyril Bourdeau. Désormais, il est  nouveau dans une phase de progression. A défaut de médaille, même si avec David tout est toujours possible, il lui faut signer des performances cohérentes pour garder l’élan. »

Enfin, le staff tricolore suivra attentivement les performances et le comportement de Théo Curin, qui honorera sa première cape internationale sur un rendez-vous majeur. Engagé dans quatre spécialités, le nouvel espoir de la natation française, symbole d’une relève qui se met en place, est espéré « en finale ».

 

Le programme des Français à Glasgow

Lundi 13 juillet // Elodie Lorandi et Anaëlle Roulet : 50 NL. Anita Fatis : 100 dos. Charles Rozoy : 100 pap. David Smétanine : 200 NL. Théo Curin : 50 dos.

Mardi 14 juillet // David Smétanine : 50 NL

Mercredi 15 juillet // Anita Fatis et Théo Curin : 200 NL. Stéphanie Douard : 100 dos. Charles Rozoy : 200 4 nages.

Jeudi 16 juillet // Anaëlle Roulet : 100 dos. Stéphanie Douard : 200 4 nages. David Smétanine : 100 NL.

Vendredi 17 juillet // Anita Fatis et Théo Curin : 50 NL.

Samedi 18 juillet // Elodie Lorandi et Anaëlle Roulet : 100 NL. Stéphanie Douard : 100 brasse.

Dimanche 19 juillet // Elodie Lorandi et Anaëlle Roulet : 400 NL. Anita Fatis et Théo Curin : 100 NL. Charles Rozoy : 50 NL. David Smétanine : 50 dos.

 

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Natation
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page