A+A-

Championnats d’Europe sourds (20-25 juillet, Pologne)

4 août 2015
Vingt pays se sont retrouvés, à  Bydgoszcz, en Pologne pour cet Euro, avec une équipe de France qui n’a déplacée qu’une seule athlète, Makasidy Omar sur les épreuves de sprint, mais avec le regard porté vers l’avenir et le début d’une nouvelle ère pour l’athlétisme sourd tricolore.

Angélik Filippa, chef de délégation : « Deux athlètes étaient sélectionnés mais la blessure fin juin de Thomas Sounalet l’a privé de cette compétition. Nous sommes dans une politique de développement de l’athlétisme sourds avec l’intégration de ces athlètes dans les collectifs handisport, les stages, et avec la volonté également de les amener à un niveau leur permettant de bien figurer dans les championnats. Cet Euro est donc le début du développement de la discipline sourde ».

Portant seule sur ses épaules les espoirs du camp français, l’athlète marseillaise Makasidy Omar n’a pu franchir le cap des demi-finales aussi bien sur 100m (13’’04) que sur 200m (25’90) mais termine respectivement à la 9e et 10e place au classement scratch des chronos, en étant toute proche de ses records personnels sur les deux distances. « Elle pratique l’athlétisme depuis dix ans, précise Angélik Filippa, c’était sa première sélection internationale dans un contexte de haut-niveau, nous comptons sur elle pour les années futures. C’était important également pour elle, et pour ceux qui n’étaient pas sélectionnés, de montrer qu’une équipe de France participe à un tel événement même à minima. Cela doit susciter de l’envie pour en faire partie ».

Le grand objectif sera en 2017 avec les Deaflympics en Turquie, compétition majeure de sport sourd qui correspond aux Jeux Paralympiques handisport. Mais auparavant se dérouleront les championnats d’Europe jeunes en 2016 en Allemagne où « nous espérons emmener cinq à six athlètes, conclut la chef de délégation, nous allons mettre les moyens pour accompagner ces sportifs dans une démarche sur plusieurs années qui doit démarrer avec les jeunes puis avec les seniors. Dans un mouvement sportif sourd européen qui se structure, la France prend toute sa place avec les efforts déployés par la Fédération ». A suivre donc avec attention ! // R. Goude

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page