A+A-

Des arguments pour un podium

20 octobre 2017
Le Portugal accueille les championnats d’Europe, du 25 octobre jusqu’au 2 novembre à Povoa, avec une équipe de France qui aura de l’ambition, malgré une concurrence de haut-niveau, et l’idée de déjà démarrer le projet Paris 2024.

L’équipe de France sera au Portugal pour une médaille ?

Sophie Ternel, directrice sportive : C’est l’objectif. Nous avons une belle chance avec notre paire dans la catégorie BC3. Bien sûr la Grèce, la Russie, la Grande-Bretagne, le Portugal à domicile seront difficiles à battre mais nous avons de bons arguments à faire valoir.

Comment avez-vous préparé cette compétition ?

Un regroupement national a été organisé à Troyes début octobre avec 21 joueurs sur nos trois catégories Team, BC3 et BC4. Nous en avons profité pour préparer les Europe avec nos trois joueurs BC3. Nous avons insisté sur la vidéo afin de visualiser les petits manques qui nous ont empêchés d’avoir des podiums lors du dernier Open mondial à Séville au mois d’août. On a également beaucoup échangés tous ensemble, staff, sportifs pour que la confiance soit optimale.

Pourquoi n’envoyer une équipe de France que dans une seule catégorie ?

La BC3 est la catégorie la plus performante depuis plusieurs années. Elle est 5e au ranking mondial et nous y portons beaucoup d’attention tout au long de l’année. Pour la catégorie Team, le niveau progresse bien mais n’est pas encore suffisant sur le plan international. Quant à la catégorie BC4, les effectifs sont peu nombreux. L’idée est bien sûr d’aligner une équipe de France dans chaque catégorie mais pour le moment nous préférons présenter une sélection prête et performante pour aller chercher un podium.

Pensez-vous déjà aux Jeux de Paris en 2024 où la France pourra présenter une équipe dans chaque catégorie en tant que pays hôte ?

Bien sûr. Le projet démarre maintenant. Déjà c’est motivant de savoir que nous allons évoluer à domicile. Ensuite, nous devons être performant et préparer un collectif suffisant en nombre pour en dégager une élite. Mais je suis déjà satisfait du travail que nous avons réalisé depuis dix ans. Nous ne partions de pas grand-chose et voir qu’à présent nous avons plusieurs milliers de licenciés loisirs, et qu’une équipe de France joue les podiums internationaux, c’est déjà beaucoup de satisfaction.

Avant Paris 2024, il faudra déjà être présent en 2020 à Tokyo !

Exactement. Nous avons manqué de peu Rio 2016 et nous avons le Japon en vue. Ces championnats d’Europe sont qualificatifs pour les mondiaux d’août prochain qui seront un rendez-vous à ne pas manquer. Nous nous y préparons déjà. Mais chaque chose en son temps, déjà soyons performant sur cette compétition continentale et l’on pourra parler de l’avenir. // R. Goude

Les trois sélectionnés

Samir Van der Becken (Handisport Ladapt Cambrai)

Rodrigue Brenek (Handisport Ladapt Cambrai)

Sonia Heckel (Ludres Handisport)

Autres articles sur ce thème : Actualité / Boccia
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page