A+A-

Doha jour 6: un jour sans médaille..enfin presque…

28 octobre 2015

Championnats du monde d’athlétisme 2015 (Doha, 22-31 octobre) – Journée 6

Deux finales étaient au programme pour les Français mardi et un rocambolesque feuilleton en plusieurs épisodes.

Pierre Fairbank, après sa médaille de bronze sur le 100m T53, s’alignait sur le 400m dans matinée pour remporter sa série et s’offrir une troisième finale de rang dans ces championnats, le soir même. Malgré un bon départ, le Néo-Calédonien n’est pas parvenu à tenir sa place sur le podium et à résister au retour de ses concurrents dans l’emballage final. 6e avec un chrono de 50’’70, il échoue à 28 centièmes du bronze. Toujours tout sourire, Pierre Fairbank n’en a pourtant pas fini avec ces mondiaux puisqu’on le retrouvera sur le 800m jeudi.

Dans l’autre finale du jour, on a retrouvé Marcelin Walico au lancer de poids F57 qui a pris la 13e place avec un jet à 10,17m. Un peu crispé par l’enjeu pour ces premiers championnats du monde, le lanceur du Pacifique n’est pas parvenu à se « lâcher » pour tenter d’approcher les 11m et donc son record personnel (10,98m). Il accumule néanmoins de l’expérience pour les années à venir. Marcelin Walico a une grande marge de progression à n’en pas douter.

Les autres Français du jour étaient alignés en séries, un seul s’est qualifié pour la finale de sa course. Il s’agit de Sébastien Mobre qui courra le 100m T34 avec une bataille pour une médaille qui sera rude mais pas perdue d’avance. De leur côté, Julien Casoli (400mT54) seulement 4e de sa série, Alex Adelaide (400m T54) 5e, et Nicolas Brignone (400m T53) disqualifié ont vu leurs espoirs s’envoler dès la matinée.

Un podium au goût amer

Et enfin pour terminer, comment ne pas parler de cette rocambolesque décision du jury de l’IPC suite à la finale du 400m T13 couru lundi soir. Le jury déclasse une première fois le Brésilien Silva, vainqueur de la course, pour avoir été un coup tiré puis un coup poussé par son guide. Le podium est organisé avec Timothée Adolphe en argent le soir même. Puis le mardi matin, on apprend que le Brésilien est reclassé à la première place, Timothée Adolphe rétrogradé à la troisième place, la cérémonie des médailles est à refaire ! Une décision difficile à avaler pour le camp français et pour le duo Adolphe-Bellaabouss (son guide) qui, en guise de protestation, est bien monté sur le podium pour prendre la médaille de bronze mais n’est pas monté sur la première marche pour la photo habituelle des trois médaillés. //R. Goude

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page