A+A-

Doha, jour 8 : Trois médailles de plus

30 octobre 2015

Championnats du monde d’athlétisme 2015 (Doha, 22-31 octobre)

Keita, Le Fur, Fairbank le trio gagnant de cette journée

Le lendemain de la médaille d’or de Marie-Amélie Le Fur sur 400m, et après toutes les émotions qu’elle a générée, il a fallu se remettre au mastic, au charbon, au tartan, bref il a fallu se remobiliser pour le 100m T44-T43. Un 13’’85 en série et une première place qualificative, histoire de se dégourdir les jambes, et c’est déjà l’heure de la finale pour la capitane tricolore. Huit participantes dont la Néerlandaise Marlou Van Rhijn, double amputée, il va falloir courir vite pour espérer quelque chose. Marie-Amélie Le Fur a couru vite, très vite en battant son record personnel de 3 centièmes pour délivrer un chrono de 13’’12, nouveau record personnel, mais n’a rien pu faire face à son adversaire préférée qui s’est envolée pour battre le record du monde en 12’’80. Médaille d’argent pour la Française qui a valeur de médaille d’or puisqu’elle est la première simple lame.

De son côté, Nantenin Keita a elle aussi fait chauffer la piste et remplit le panier français, en prenant sa médaille d’argent sur le 100m T13 et en réalisant le temps de 12’’53, meilleur performance de la saison pour la championne du monde en titre du 400m, rappelons-le. La première place intouchable, la Sud-Africaine étant ultra-favorite (12’’37), l’argent était envisageable au réveil le matin. Il a été envisagé après la série (12’’54) et il a été touché de belle manière l’après-midi, confirmant le grand retour au premier plan de Nantenin Keita.

Et puis il y a Pierre. Pierre Fairbank. Infatigable, inépuisable, maitre-tacticien, souriant en zone mixte, rageur sur la piste. Le Néo-Calédonien s’est encore offert une petite breloque, du bronze sur le 800m fauteuil T53. Non, non, on ne comptera pas aujourd’hui le nombre de médailles dans sa carrière, les championnats ne sont pas finis. Dans une course très relevée où le Canadien Lakatos et le Chinois Li on fait la loi dans la dernière ligne droite, Pierre Fairbank s’est arraché pour subtiliser la 3e place à l’Américain Siemann et mourir sur les roues du second. Une vraie course d’un athlète qui ne lâche jamais.

Les autres Français du jour : En finale du 800m T54, Julien Casoli, encore un peu touché suite à sa chute sur 1500m et dans un contexte de courses fauteuil très relevé, a pris une belle 6e place. Angélina Lanza s’est qualifiée pour la finale du 100m T46 en 13’’02, nouveau record personnel. Timothée Adolphe, pour sa part, a été éliminé en demi-finales du 200m T11, tandis que Nicolas Brignone n’a pas franchi le cap des séries sur le 800m T54.

Renaud Goude

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page