A+A-

EURO 2015 : Bilan, la France sur la bonne voie

19 octobre 2015
A l’issue du Championnats d’Europe à Velje (12-17 octobre), où la France a remporté 17 médailles, dont trois titres, Sébastien Messager, le directeur sportif, est globalement satisfait.

12109110_1505382759786531_3448154374609386315_n

L’objectif était une médaille au moins pour chaque Français engagé. Finalement 80 % des membres de l’équipe de France sont montés sur le podium. Le bilan est néanmoins satisfaisant. « L’équipe de France est dans le coup, juge Sébastien Messager, le directeur sportif de la discipline à la Fédération Française Handisport. Le travail mis en place depuis le retour de Londres porte ses fruits. Ces championnats d’Europe ont confirmé que nous sommes sur la bonne voie. Nous allons donc avancer dans le même sens durant cette année pré-paralympique. » Jean Minier, le directeur technique national de la FFH : « Les Français sont vraiment là et c’est la bonne nouvelle. »

Ce pourcentage intéressant valide une fois encore la politique fédérale qui a décidé d’élever les exigences en matière de sélection. « C’est très encourageant, appuie Jean Minier, le directeur technique national de la FFH, venu à Velje pour encourager les Tricolores. Les pongistes présents ont montré qu’ils n’étaient pas là par hasard. Heureusement, que l’on s’est réveillé dans le lendemain de Londres, car le niveau a encore augmenté. »

Le staff tricolore a pu se forger quelques certitudes. Il faudra bien compter avec Fabien Lamirault, sacré champion d’Europe en classe 2 individuel et par équipe, un an après avoir réussi le même doublé lors des Mondiaux 2014. La bonne nouvelle concerne le retour en forme de Stéphane Molliens, dont le niveau de jeu a été très intéressant. « Il joue au même niveau qu’il y a deux ans. Il est vraiment bien », se réjouit Sébastien Messager. Le responsable du « ping » a également apprécié le retour au premier plan de Maxime Thomas (Classe 4), également sacré en simple.

 

Jean Minier : « Se servir de ce championnat d’Europe »

Le chef de délégation a aussi vu l’ensemble des points à travailler durant cette année. « Nous avons pu voir les défauts de chacun. Un exemple : Thomas Bouvais, dont le niveau de jeu peut être très élevé, doit apprendre à évoluer dans la peau d’un favori. » Jean Minier espère que « certains vont se servir de ce championnat d’Europe pour arriver dans de bonnes conditions aux Jeux. » Le DTN a aussi salué la progression de Matéo Bohéas et apprécié le bon comportement de l’équipe. »Il a parfois manqué peu de choses, note le DTN. Il faut que les joueurs travaillent dans le bon sens pour l’an prochain, ça bascule du bon côté pour nous. » Les Français ont donc un cap à suivre.

Le bilan des médailles françaises

3 Or : Fabien Lamirault (classe 2), Maxime Thomas (classe 5).
L’équipe classe 2 masculine (Ducay, Molliens, Lamirault).

4 Argent : Anne Barneoud (classe 7), Jean-François Ducay (classe 1).
L’équipe classe 4 (Delarque, Martin) et l’équipe classe 5 (Merrien, Thomas, Savant-Aira) masculines.

10 Bronze : Isabelle Lafaye (classe 1-2), Thu Kamkasomphou (classe 8), Claire Mairie (classe 9), Stéphane Molliens (classe 2) Florian Merrien (classe 3),Emeric Martin (classe 4), Nicolas Savant-Aira (classe 5), Cédrik Cabestany (classe 9).
Equipe classe 6-8 féminine (Kamkasomphou, Barneoud) et équipe classe 9 masculine (Bellais, Cabestany Bohéas).    

Autres articles sur ce thème : Actualité / Tennis de table
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page