A+A-

Paris 2024 dévoile son nouvel emblème

22 octobre 2019
Le nouvel emblème de Paris 2024 a été révélé lundi 21 octobre. Pour la première fois dans l’Histoire des Jeux, il s’agit d’un seul et unique emblème associant trois symboles iconiques : la médaille d’or, la flamme et Marianne. 

 

Trois symboles forts, pour ce nouvel emblème commun, comme l’explique ce communiqué de Paris 2024 :  » La médaille, symbole du sport. L’emblème épouse la forme et la couleur de la plus belle des récompenses sportives pour exprimer une valeur clé du sport : le dépassement de soi. La médaille rend hommage aux athlètes olympiques et paralympiques, les héros des Jeux . Elle récompense aussi tous ceux qui, à travers le sport, donnent le meilleur d’eux-mêmes et vont chercher le meilleur des autres. L’exigence du dépassement de soi guide aussi chaque étape de l’organisation des Jeux de Paris 2024, afin d’être à la hauteur des engagements pris : créer des Jeux différents, sobres, durables et inclusifs.

La flamme, icône du Mouvement olympique et paralympique. Celle qui se transmet d’édition en édition, et fait le lien entre les nations et les générations. Celle que nous allumerons le 26 juillet 2024, pour donner le coup d’envoi d’une célébration exceptionnelle. La flamme invite à oser, à entreprendre, à inventer une nouvelle façon de faire. Elle illustre l’énergie unique des Jeux, qui fédèrent et agissent comme un accélérateur de solutions. Ainsi, les Jeux vont contribuer à améliorer la vie des habitants de la Seine-Saint-Denis, en leur léguant des infrastructures utiles : des écoquartiers, par la requalification des Villages des athlètes et des médias en logements, ou encore des équipements sportifs de proximité, à l’image du Centre Aquatique Olympique.

Enfin, Marianne, image de la France.  Avec ses traits féminins, l’emblème de Paris 2024 est un hommage à l’une des représentations de notre pays. Marianne incarne le souffle révolutionnaire qui anime ces Jeux. Un mélange de générosité, d’audace et de créativité qui inspire les Jeux de Paris 2024, comme l’illustrent le choix de proposer le breaking comme sport additionnel, ou la volonté de sortir les épreuves sportives des stades traditionnels pour les proposer au cœur de la ville. Ce visage féminin est aussi une référence à l’Histoire et aux athlètes femmes. C’est en effet à Paris, en 1900, que les femmes participèrent pour la première fois aux Jeux. »

Photo et vidéo : Paris 2024


À lire aussi 

Jeux Paralympiques Tokyo 2020

Raids sportifs : l’accessibilité des sports de nature

Plus de 700 mots sur le Dicosport LSF !

 

 

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Jeux Paralympiques
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page