A+A-

Vincent Gauthier-Manuel annonce la fin de sa carrière sportive

2 juin 2015
On n’avait pas vu le Champion Paralympique de Sochi sur le circuit IPC cette année, et pour tout dire, sa gentillesse et son humanité nous avait autant manqués que son ski flamboyant et ses montées de podiums en forme de cabriole…

La raison de son absence, une vidéo – réalisée par un de ses partenaires et postée sur les réseaux sociaux – nous la révélée, avec la conclusion abrupte : le skieur jurassien arrête sa carrière de sportif de haut niveau dans sa 29° année. Victime de problèmes récurrents de dos et opéré en janvier, le porte-drapeau de la délégation française à Sochi préfère s’arrêter, estimant qu’il ne pourra pas « faire mieux qu’à Sochi ».

Un parcours inspirant

Après l’annonce toute récente du champion olympique de combiné nordique et voisin de Prémanon Jason Lamy Chappuis d’arrêter le haut niveau, le parallèle est tentant entre les deux champions : tous deux nés en 1986, jurassiens et avec des carrières plutôt brèves : deux paralympiades (ou olympiades) , chacun un titre suprême.

Mais nous pouvons aussi rapprocher sa carrière de celle de Marie Bochet : même handicap (de bras), même venue au ski handisport par le ski valide, même palmarès impressionnant, même si sa collègue savoyarde a une série en cours.

Mais le plus frappant dans ses trois parcours inspirants, c’est leur même humilité et modestie qui est à la hauteur de leur palmarès, et reste l’apanage des très grands champions…

Une certaine nostalgie

Dans la vidéo, sur fond quand même nostalgique et mélancolique, le skieur jurassien avoue n’avoir qu’un seul regret : ne pas avoir pu participer aux mondiaux de Panorama (Canada) cette année aux côtés de ses camarades de l’Equipe de France.

Les meilleurs moments de sa carrière ? Il en expose trois : ses débuts en Equipe de France, les Jeux de Vancouver et les Jeux de Sochi…

Et la suite ?

Nous lui souhaitons bonne chance pour ses futurs projets, tant personnels (l’annonce de son mariage en 2016 est faite dans la vidéo) que professionnels, avec une reconversion souhaitée dans le milieu du sport, au contact des jeunes, peut être dans le professorat de sport, ce qui suppose sans doute une reprise d’études pour ce titulaire d’un diplôme technique.

Son Palmarès

C’est avec plaisir que nous nous remémorons son palmarès, l’un des plus beaux du ski handisport français, obtenu en un « temps record » pour un sportif de haut-niveau : seulement 8 ans…

Jeux Paralympiques :

Mondiaux :

Coupe du Monde :

Nationaux :

/D.Barbet

Autres articles sur ce thème : Actualité / Ski
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page