A+A-

La France bien représentée aux Jeux Mondiaux Militaires 2019

15 octobre 2019
Sous l’égide du Conseil International du Sport Militaire, les 7e Jeux Mondiaux Militaires d’Été se dérouleront à Wuhan en Chine du 18 au 27 octobre 2019. Événement sportif international militaire majeur, il rassemblera  près de 10 000 athlètes représentant 100 nations, un an avant les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Tokyo 2020.

Les équipes de France militaires concourront dans 23 disciplines. Elles seront composées de 300 sportifs des armées, direction et services et de la Gendarmerie nationale, dont 40 sportifs de l’Armée de Champions. Des cadres techniques du Centre National Sport Défense (CNSD), du service de santé des armées et des fédérations sportives partenaires complèteront la délégation française.  Parmi cette délégation, 18 militaires blessés, dont 11 en athlétisme et sept en tir à l’arc participeront à ce grand rendez-vous sportif international.
 


L’armée des champions

Elle sera composée de 115 sportifs de haut niveau de la Défense, dont 15 en situation de handicap, répartis dans 20 fédérations sportives partenaires. Ces sportifs renforcent les sélections nationales militaires lors des compétitions internationales militaires, contribuant ainsi au rayonnement des forces armées au niveau international. Leur participation aux Jeux Mondiaux Militaires d’Été renforce le lien entre l’armée et le sport de haut niveau, tout en acculturant dans un même temps les sportifs de haut niveau de la Défense aux valeurs des armées.
 


La présence d’entraîneurs, de préparateurs physiques et d’arbitres des différentes fédérations sportives qui accompagnent la délégation française, témoigne d’une volonté d’ouverture qui ne cesse de croître entre le monde sportif militaire et civil. Les valeurs partagées sont le gage d’une belle réussite.

La Fédération Française Handisport et le CNSD développent conjointement leur expertise pour soutenir l’accompagnement des militaires blessés.

 

Pour la première fois en 2015, une délégation de 12 blessés militaires a participé aux jeux mondiaux militaires d’été de Mungyeong en athlétisme et tir à l’arc. La délégation avait remporté 12 médailles dont 7 en Or.


Rencontre avec Denis Chareyre, conseiller technique à la FFH

« Les liens avec le CNSD sont importants pour la FFH car nous partageons les mêmes valeurs autour de la pratique physique « Singularité » « Autonomie » « Accomplissement » qui font écho à la démarche de « reconstruction par le sport » portée par l’armée française pour accompagner au mieux les blessés en opération ou en mission qui font partie de leur grande famille.

On peut citer deux accompagnements aux Invictus Games de Toronto et Sydney qui ont permis de créer des liens avec les sportifs et les staffs.

La fédération est associée de longue date avec le CNSD et les différentes cellules d’aide aux militaires blessés en participant depuis leur création aux Rassemblement militaires blessés et sport. Chaque année la FFH soutien ce grand rassemblement de militaires blessés (60) par une participation à l’encadrement de certaines activités spécifiques adaptées.


En parallèle la FFH participe à l’encadrement des stages sportifs organisées par le CNSD sur leur superbe site de Fontainebleau. Une dizaine d’intervenant sportif sont ainsi mobilisés dans le cadre de stages de découverte ou de préparation des sportifs militaires blessés, en vue de leur préparation à leurs grandes échéances internationales.

Une relation de confiance étroite s’est aussi développée au travers des différentes formations, notamment l’Abécédaire, qui nous permettent de développer une expertise partagée de l’encadrement des sportifs en situation de handicap physique et/ou sensoriel. »
 
Quels sont vos sportifs qui sont membres de l’Armée de Champions ? 
La Fédération Française Handisport compte aujourd’hui sept sportifs de l’Armée de Champions de niveau mondial et Paralympique : Marie Bochet (ski alpin), Mathieu Bosredon (Cyclisme), Benjamin Daviet (Ski nordique), Mandy François Elie (Athlétisme), Moussa Tambadou (Athlétisme), Dorian Foulon (Cyclisme), Yannick Ifebe (Escrime) et Maxime Montaggioni (Snowboard),

Pourquoi intégrer l’armée et en quoi ce dispositif est intéressant pour vos athlètes ?
L’intégration dans une famille partageant la fierté de porter le maillot tricolore conforte nos sportifs dans leur projet de vie dédié au sport de haut niveau. Le confort financier et éventuellement professionnel que cela leur procure est certainement la voie qui leur permettra de se préparer au mieux.

Comment soutenez-vous également les Jeux Mondiaux Militaires (JMM) de Wuhan : mise à disposition de cadres sportifs fédéraux pour accompagner la préparation de l’équipe militaire, d’arbitres internationaux, de moyens matériels et techniques… ?
La FFH met à disposition des entraîneurs de spécialité en fonction des souhaits de l’armée. Pour les prochains JMM et compte-tenu que seuls l’athlétisme et le tir à l’arc seront présents, un entraîneur de lancer est mis à disposition du groupe lors des stages de préparation.

La FFTA accompagne de son côté cette spécialité, ce qui montre bien que nous sommes tous solidaires pour accompagner ces sportifs.


En tant que cadre de la FFH, j’accompagnerais aussi l’organisation en tant que conseiller technique auprès du responsable du CISM des épreuves d’athlétisme.

Que souhaitez-vous dire aux sportifs pour les soutenir dans leur préparation ?
Notre milieu sportif spécifique est fier de vous et de votre cheminement depuis votre accident. Nous nous sentons proche de votre démarche compétitive et les JMM de Wuhan seront, sans nul doute, une expérience importante dans votre vie. Avec votre famille, vos amis et l’armée, vous pouvez penser que nous sommes aussi vos supporters passionnes. 
 


À lire aussi 

La technologie au service du Handisport

Raid sportif : l’accessibilité des sports de pleine nature

Bobby Allain, droit au but

Autres articles sur ce thème : Actualité / Non classé
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page