A+A-

Tir à l’arc

PARALYMPIQUE

Capacités développées

  • Concentration et maîtrise de soi
  • Précision et régularité
  • Contrôle postural et latéralité
  • Musculature du haut du corps

Utilisé pour ses vertus thérapeutiques dans les centres de rééducation, le tir à l’arc s’est affirmé comme un sport de compétition accessible à tous. Le tir à l’arc est une discipline de maîtrise et de précision qui nécessite un bon équilibre entre le corps et l’esprit. Sport de visée et d’adresse se pratiquant en individuel ou par équipe.

En images


Pratique

HANDICAPS PHYSIQUES ET SENSORIEL

La pratique du tir à l’arc est ouverte à tous les handicaps moteurs et sensoriels. Il existe une saison hivernale au cours de laquelle les archers tirent en salle et une saison estivale qui permet de tirer à l’extérieur. Les distances sont adaptées selon la saison et la catégorie de l’archer et peuvent aller de 10 à 70 mètres tandis que la taille des blasons varie de 40 à 122 cm de diamètre. La catégorie de tir dépend des quatre éléments suivants : le sexe, l’âge, le type d’arc et le handicap. Certaines catégories
sont ouvertes jusqu’aux Jeux Paralympiques.

Il existe deux types d’arc :

  • Classiques : arc nu, droit ou recourbé, ce type d’arc
    ne permet pas l’utilisation d’un décocheur.
  • Compound : arc à poulies permettant l’utilisation d’un
    décocheur et, sauf dans la catégorie W1, d’une visette
    et d’un viseur avec scope.

Voir le tableau des Handicaps & possibilités de pratique

Le règlement officiel s’appuie sur celui de la pratique valide. Certaines adaptations sont mises en place et reposent sur la variation de la distance et de la taille du blason en fonction des capacités fonctionnelles de l’Archer. Le matériel d’aide à la pratique (décocheur à
l’épaule, assise, fauteuil roulant…) doit être autorisé lors
de la classification.

Les compétitions de tir à l’arc de référence se déroulent en deux phases :

  • Une phase qualificative qui consiste à tirer 60 flèches en salle (par volées de trois) et 72 flèches à l’extérieur (par volées de 6)
  • Des matchs au cours desquels deux adversaires s’affrontent sur 15 flèches s’ils tirent avec un arc à poulies ou par système de sets avec un arc classique (le gagnant devant remporter trois sets).

Règlement officiel disponible auprès de la commission sportive

Il existe une convention entre la FFTA et la FFH concernant les licences et la participation aux compétitions. Dans le cadre de cette convention, tout licencié FFH (licence compétition) peut bénéficier d’une réduction sur la licence FFTA. Certaines compétitions FFTA sont aménagées pour accepter les tireurs handisport tirant sur des distances spécifiques. Les scores des archers qui en font la demande peuvent être comptabilisés, sous certaines conditions, pour les classements des deux fédérations.

Pour les handicap moteurs, les classifications présentées
ci-dessous sont déterminées à partir de testings fonctionnels et psychomoteurs.
Pour les déficiences sensorielles, la classification est déterminées en fonction du dégré d’acuité visuelle ou du niveau de surdité. Précisions auprès du classificateur ou sur le site de la commission.

CLASSIFICATIONS MOTRICES INTERNATIONALES 

    • W1 Archer en fauteuil – tétraplégiques et assimilés
    • W2 Archer en fauteuil – paraplégiques et assimilés
    • ST Archer debout – amputés…. Il exsite une subdivision
      ST -C non ouverte à l’international.

En arc à poulie comme en arc classique, les classifications μST et W2 sont regroupées dans une catégorie Open.

CLASSIFICATIONS MOTRICES NON ELIGIBLES SUR LE PLAN INTERNATIONAL

  • NEI: archer présentant des déficiences motrices
    légères aux membres inférieurs ou aux membres
    supérieurs, regroupés dans la catégorie Fédéral.
  • W3-ST3: archer présentant des déficiences motrices
    sevères aux membres inférieurs, supérieurs et au
    tronc, regroupés dans la catégorie Challenge.
  • W4-ST4: archer présentant des déficiences motrices
    majeures aux membres inférieurs, supérieurs et au
    tronc, regroupés dans la catégorie Critérium.
  • SUP 1 : archer utilisant sa force physique pour mettre
    l’arc en tension et orienter la flèche, mais faisant
    l’usage une potence adaptée pour tirer à l’arc.
  • SUP 2 : archer utilisant la puissance du fauteuil
    électrique pour mettre l’arc en tension et orienter la
    flèche et utilisant une potence adaptée pour tirer à
    l’arc.

CLASSIFICATIONS SENSORIELLES INTERNATIONALES

  • B1 : archer tirant avec une potence et un bandeau
    dans la catégorie HV1.
  • B2/B3 : archer tirant avec une potence et sans
    bandeau, dans les categories HV2-HV3.

CLASSIFICATIONS SENSORIELLES NON ELIGIBLES SUR LE PLAN INTERNATIONAL

  • B3 : archer sans potence, dans la catégorie HV libre.
  • Sourds : classifiés sourds, regroupés dans la catégorie
    Fédéral

Possibilité de regrouper plusieurs régions pour organiser des compétitions. La commission fédérale de tir à l’arc confie au CTFR et/ou au CR la mise en place des compétitions régionales sélectives pour les Championnats de France. Elles peuvent être organisées indépendamment, conjointement avec une autre région ou intégrées à une compétition de la FFTA. La mise en place de stages est également à l’initiative des comités.

Consulter le Calendrier

Seuls les archers à jour de leur classification peuvent
intégrer le classement national, à partir duquel sont établies les
qualifications aux différents championnats de France, sauf pour
les classifications SUP1 et SUP2.

CHAMPIONNATS DE FRANCE INDIVIDUELS ÉTÉ

Critères de participation : avoir réalisé dans la saison deux scores dont la moyenne est supérieure au minima dans sa catégorie, en compétition FFH ou FFTA, et avoir participé aux championnats régionaux FFH.

CHAMPIONNATS DE FRANCE INDIVIDUELS HIVER (EN SALLE)

Critères de participation : avoir réalisé dans la saison trois scores dont la moyenne est supérieure au minima dans sa catégorie, en compétition FFH ou FFTA, et avoir participé aux championnats régionaux FFH.

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE TIR A L’ARC AVEC SUPPORT (EN SALLE)

Il s’adresse aux archers des catégories SUP 1 et SUP 2 qui
ont besoin d’un support d’arc pour mettre l’arc en tension
et orienter la flèche. Ce championnat ayant encore
un caractère promotionnel, il n’existe pas à ce jour de
système de qualification. Les archers doivent s’inscrire
directement auprès de l’organisateur.

Consulter le Calendrier

 

Matériel identique à la pratique valide. Prêt de matériel pour débuter. Sinon, il faut au minimum un arc, 8 flèches et du petit matériel de protection. En fonction de la catégorie, certaines adaptations de matériels ouvrant la pratique seront nécessaires :

  • Chaise ou un support trois pieds
  • Gants de tir pour certains PC (Paralysés Cérébraux)
  • Décocheurs adaptés pour les personnes tirant en fauteuil électrique, ou les personnes ne pouvant pas utiliser leurs deux bras
  • Tir à la bouche : L’archer hémiplégique ou ampute d’un membre supérieur mord une palette de cuir fixée sur la corde, qu’il libère pour obtenir un départ de flèche
  • Système de visée : l’archer non ou mal voyant vise la cible à l’aide d’un tactile monté sur une potence personnalisée pour orienter son bras. L’archer mal voyant réalise une contre visée sur une cible plus proche et entrant dans son champ visuel
  • Potence fauteuil électrique : permettant de soutenir l’arc pour les archers en fauteuil électrique

Le matériel de tir à l’arc doit être acheté dans les magasins spécialisés d’archerie. Pour les adaptations, spécifiques, la commission tir à l’arc se tient à la disposition des archers pour leur fournir des renseignements. La pratique doit être encadrée par une personne adulte compétente. Faire l’inventaire des flèches avant et après l’activité.