A+A-

Les Bleus ambitieux et déterminés à conquérir le Monde

9 septembre 2019
L’équipe de France va se frotter à l’élite mondiale dès aujourd’hui et jusqu’au 15 septembre, à Londres. Une belle répétition générale à un an des Jeux Paralympiques de Tokyo (25 août – 6 septembre 2020). Les jeunes Tricolores sont prêts.

L’attente fut longue. Après cinq semaines estivales de préparation intensive qui faisaient suite à une saison déjà bien chargée, l’équipe de France va enfin en découdre avec l’élite mondiale. À Londres, dans le bassin des Jeux Paralympiques de 2012. Dans une piscine pleine à craquer. « Elle affichera guichets fermés tous les jours, se réjouit Sami El Gueddari, le directeur sportif de la discipline pour la Fédération Française Handisport. Un vrai plus, à un an des Jeux de Tokyo. »

Quoi de mieux pour cette génération où cinq des neuf nageurs retenus vont découvrir cet univers mondial. La délégation française avait vécu des Mondiaux un peu tronqués en raison du report de l’épreuve en 2017. Ces championnats du monde anglais présentent un plateau relevé et s’avèrent être un moment clé dans l’optique des Jeux japonais. « Les 1er et 2e de chaque épreuve ouvriront en effet des quotas non-nominatifs pour Tokyo 2020. mais les nageurs doivent avant tout rester focus sur ces championnats du monde. Chaque chose en son temps. »

Faire de ce report une force

De report, il est encore question cette année. Initialement prévue courant juillet en Malaisie, l’épreuve a été décalée dans la capitale anglaise à mi-septembre. Un contretemps délicat à assumer pour cette jeune équipe. Surtout l’année des Jeux. « La majorité du collectif suit encore des études. Les sportifs n’ont donc que peu de repos entre les saisons et avec ce report de dates, sachant que les Mondiaux de Mexico ont eu lieu en fin d’année 2017, que l’Euro l’an dernier s’est terminé le 22 août, les saisons, cumulées aux années scolaires, sont très intenses, souligne Sami El Gueddari. Tant sur le plan physique que nerveux. »

Mais le staff tricolore a choisi de faire de ce contretemps une force. « Les Jeux Paralympiques de Tokyo sont programmés fin août-début septembre. On peut donc modéliser la préparation sur celle de cette saison. »

Et les Français ont adhéré à l’idée. Preuve en est les cinq semaines de stage sont jugées « très  satisfaisantes » par le directeur sportif et son équipe qui rappellent la qualité du travail effectuée dans les clubs. « On a vraiment trouvé des athlètes en forme, bien en phase avec les exigences du haut niveau. »

Après trois semaines à Montélimar, Florent Marais et ses compères ont rejoint Limoges pour finir cette préparation collective. « On voulait lutter contre la routine et insuffler un nouvel élan par ce changement de site », explique le référent de la natation bleue handisport. Cinq semaines pendant lesquelles les nageurs ont pu partager des moments de vie commune et travailler ensemble. Former un collectif uni, soudé et tourné vers un même objectif. « En nous appuyant sur les recommandations des entraîneurs personnels, nous avons établi des programmes individualisés, exigeants et volumineux. »


Le stage d’été de la natation bleue handisport en images

Natation - Stage été 2019


Cinq médailles visées

Après une préparation rythmée par des compétitions en natation estivale, les voyants sont plutôt au vert.

La France, trois médailles aux derniers Jeux Paralympiques, affiche des objectifs ambitieux avec un total de cinq médailles espéré au minimum. « Nos neuf nageurs ont tous les moyens de lutter pour des podiums. Mais au-delà de la médaille, on attend d’eux un comportement exemplaire, qu’ils atteignent leur maximum et qu’ils améliorent leurs records personnels, précise Sami El Gueddari. S’ils y parviennent, le reste suivra. »

Rédaction : J. Soyer 


Pour suivre les actualités, rendez-vous sur la page Facebook natation handisport


Les nageurs sélectionnés : Claire Supiot, Jade Le Bris, Anaëlle Roulet, David Smétanine, Théo Curin, Ugo Didier, Alex Portal, Florent Marais, Laurent Chardard

Directeur Sportif : Sami El Gueddari
Head-coach :
Guillaume Domingo
Entraîneur : Koen Van Landeghem
Kiné : Thomas Fogel
Docteur : Claire Delpouve


À lire aussi 

Rencontre avec l’équipe de France

Championnat du monde de natation, les résultats

Les Jeux de l’Avenir, bien plus qu’une compétition !

Le coq sportif, nouvel équipementier de la FFH

Autres articles sur ce thème : Actualité / Natation
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page