A+A-

L’évasion avec les centres de rééducation

13 juin 2019
Le 16 mai dernier, une quinzaine de patients de trois centres de rééducation de Rennes se sont essayés au char à voile dans la baie du Mont Saint-Michel. Organisée par le Comité Départemental Handisport d’Ille-et-Vilaine et en partenariat avec le club Lilial, cette initiative humaine est, le temps d’un après-midi, une véritable bouffée d’air pour les patients.

Le projet de faire découvrir aux patients de centres de rééducation des pratiques sportives adaptées à leur handicap et à leurs pathologies a été mis en place en 2012 par le CDH 35.

« Avec ces après-midis, les patients prennent conscience qu’ils peuvent pratiquer une activité sportive. En arrivant dans un centre, les personnes sont déboussolés et doivent faire le deuil de leur vie d’avant, lorsqu’ils bénéficiaient de leurs pleines capactiés motrices. Nous sommes là pour leur faire prendre conscience de leur capacité sportive et que leur handicap n’est pas un frein », confie Arnaud Le Calvez, chargé de mission du CDH. 



Des activités bien encadrées

Encadrés par des éducateurs, des bénévoles ou des stagiaires en APA, la quinzaine de patients est partie à la découverte du char à voile . « Nous choisissons des lieux et des activités qui permettent une pratique sécurisée et bien encadrée« , explique Arnaud. « Nous travaillons avec trois centres de rééducation : le CHU de Pontchaillou, le CMP de Beaulieu et le Pôle Saint-Hélier. Ils se sont tous trois coordonnés pour permettre aux patients d’être libre et de participer à ces activités l’après-midi. » 

Depuis le début du projet, le Comité Départemental Handisport d’Ille-et-Vilaine programme huit à dix après-midis par an, avec des activités variées : canoë kayak, escrime, hockey luge, basket-fauteuil, FTT quadrix, aviron …

Des moments de partages et d’échanges

Pour Arnaud Le Calvez, le but en plus de pratiquer un sport, est également d’apprendre à connaître les adultes, de prendre le temps de les rencontrer et d’échanger dans un lieu extérieur au centre pour créer plus de complicité qu’en temps normal. « C’est une première prise de contact assez fun » précise Arnaud.

Pour Émilie, enseignante en activité physique adaptée au centre de rééducation Pôle Saint-Hélier, ces après-midis sont également des moments de partages avec les patients. « Pendant quelques heures on est dans la pratique et dans le jeu avec eux. Un autre lien se tisse. » confie l’éducatrice. « C’est également très important pour eux car ils rencontrent des personnes qui ont également un handicap venant d’autres centres ».

Des activités accessibles 

Ces après-midis découvertes permettent également aux patients de découvrir toutes les activités qui leur sont ouvertes, pour à la sortie du centre continuer de pratiquer une activité physique. « Il y a des activités, comme le char à voile ou encore le hockey-luge qu’ils n’iront pas faire d’eux-mêmes. Ne pas savoir si un club a un matériel adapté à leur handicap, ou si tout simplement ils peuvent pratiquer l’activité peut être un frein pour le patient. Souvent, ils pensent qu’ils ne peuvent plus pratiquer de sport avec leur handicap. Or, c’est faux, ils peuvent toujours en faire. On les aide en leur proposant un club qui a le matériel nécessaire. S’ils veulent refaire l’activité, ils savent directement où se tourner », ajoute Emilie.

Pour le prochain après-midi, le Comité Départemental Handisport d’Ille-et-Vilaine leur donnera rendez-vous pour une découverte de l’aviron où glisse et vitesse seront également au rendez-vous, le 20 juin prochain.

Rédaction : A.Guyon / Photos : D. Echelard


En images

 

CHAR À VOILE / Trois centres de rééducation à Cherrueix

 


À lire aussi

Revivez les Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport 2019

Handisport Le Mag’ 175 est sorti !

Replay / Découvrez nos Champions d’Exception

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Sport Santé / Sports de Nature
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page