Aller sur le site
A+A-

Babacar, joueur sans frontières

22 décembre 2020
En 2008, Babacar Niang découvre le cécifoot, grâce à la rencontre avec l’entraîneur de l’équipe de France, à l’internat des aveugles au Sénégal où il vit. Il se prend de passion pour la discipline, y joue avec ses amis, dispute ses premiers matchs… Quelques années plus tard en 2014, il s’installe à Toulouse et découvre son futur club. D’amateur passionné, il est devenu milieu de terrain de l’équipe de France. Rencontre.

Trois mots pour te définir ?
Simple, à l’écoute et généreux.

Quel est ton surnom ?
Baba.

Quelle est ta devise ?
Il ne faut jamais abandonner.

Une passion ?
Écouter de la musique ! J’écoute principalement du rap sénégalais.

Quelle est ta série du moment ?
Je n’en ai pas vraiment. Au Sénégal, on regarde surtout les séries en famille

Si tu avais un pouvoir magique, ce serait lequel ?
De pouvoir connaître le futur.

Dans la peau de qui aimerais-tu passer 24h ?
N’Golo Kante, footballeur international français.

Le champion des champions pour toi ?
Ma mère, c’est une battante. Elle m’inspire beaucoup.

Lire la suite de l’entretien

Handisport Le Mag’ est gratuit en version numérique. Pour être alerté sa sortie  adressez-nous une simple demande à l’adresse mail abonnement@handisport.org


À lire aussi

En savoir plus sur le cécifoot

Le Mag’ 181 est sorti !

PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Autres articles sur ce thème : Actualité / Cécifoot / Haut niveau / Magazine / Portrait
haut de page