A+A-

Frank Bignet, nouveau DTN de la Fédération Française Handisport

10 janvier 2022
Succédant à Christian Février, en poste depuis novembre 2017 jusqu’au 30 novembre dernier et à François Le Castrec qui assure l’interim depuis décembre 2021, Frank Bignet, 48 ans, sera le prochain Directeur Technique National de la Fédération Française Handisport. Nommé par la Ministre déléguée chargée des sports, Roxana Maracineanu, en concertation avec la présidente de la FFH, Guislaine Westelynck, la Direction des sports du Ministère et l’Agence nationale du Sport (ANS), l’ancien DTN de la Fédération Française de Triathlon de 2009 à 2017, prendra ses fonctions le 1er février 2022. Depuis 2019, il est conseiller expert haute performance aux côtés de Claude Onesta, le manager de la haute performance de l’ANS.
 

Né sur le Rhin, à Speyer en Allemagne, le 17 juillet 1973, Frank Bignet a goûté aux plaisirs de nombreux sports durant son enfance, football, gymnastique, marche athlétique, avant de se consacrer à la natation en 1982 jusqu’en 2000. En parallèle, le triathlon lui ouvre de nouvelles perspectives dès 1989, avec de beaux succès. Il est notamment sacré champion de France junior en 1993, puis senior en 2003 sous les couleurs du club de Beauvais, et vainqueur de l’étape de Coupe du monde à Nice la même année.

En 1998, il devient professeur de sport placé auprès de la Fédération Française de Triathlon. Sept ans plus tard, en 2005, il met un terme à sa carrière de haut niveau pour s’impliquer à 100% dans le staff technique de la fédération. Après avoir occupé les fonctions d’entraîneur national et directeur des Equipes de France, il en deviendra le DTN en 2009, jusqu’au lendemain des Jeux de Rio, avec de beaux résultats pour le triathlon tricolore au niveau international sous sa direction. Consultant pour France Télévisions lors des grands rendez-vous de la discipline, il rejoint l’Agence nationale du Sport pour seconder Claude Onesta en septembre 2019. C’est un nouveau challenge qui attend aujourd’hui le futur DTN de la FFH, pour mener les succès sportifs de demain et le développement des pratiques vers 2024 et au-delà.

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Vie fédérale
haut de page