A+A-

La FFH au rendez-vous donné par les étudiants de l’ANESTAPS

18 avril 2019
Le mercredi 27 mars dernier s’est déroulée la 7ème édition de la « journée nationale du sport et du handicap », organisée par l’ANESTAPS (Association Nationale des Etudiants en STAPS). Cette édition a mobilisé 27 villes dans toute la France avec plus de 10 000 participants grâce à l’organisation de nombreuses activités de découverte Handisport telles que le basket fauteuil, le céci-foot, la sarbacane, le parcours fauteuil, le tir à l’arc ou encore la boccia.

Un colloque dédié à Paris

Un colloque autour du thème “Développer la pratique para-sportive et favoriser l’inclusion”,  a été organisé pour l’édition parisienne en collaboration avec « Sport et Citoyenneté », en complément des ateliers de sensibilisation.

Il était divisé en 2 tables rondes :

Plusieurs structures nationales et territoriales, actrices du sport et handicap étaient présentes lors de ce débat : la Fédération Française du Sport Adapté et la Fédération Française Handisport, la Fédération du sport pour tous, l’UCPA, la Fondation FDJ, le CROSIF, la direction départementale de l’UNSS 93… pour échanger autour des actions menées à destination des personnes en situation de handicap par ces différents acteurs.

Les actions de la FFH

Une question sur les actions de la FFH pour le développement des pratiques à destination des personnes en situation de handicap a été posée à Christophe Carayon, DTN Adjoint de la FFH.

Il a exposé différents axes du projet fédéral Handisport répondant à cet enjeu tel que :

Il a également évoqué que tout le travail de fidélisation des pratiquants Handisport était lié à la structuration et au développement de la qualité de l’offre sportive, notamment engagé à la FFH via le dispositif « label club ».

En conclusion

Les différentes formes de pratiques sportive (inclusion, mixité et entre pairs) ont été éclairées tout au long des échanges, d’actions menées au sein des différentes structures (vacances sportives UCPA en partenariat  avec la FFH, projet « sport partagé » mis en œuvre par l’UNSS…), permettant de comprendre que chacune répondait à des besoins spécifiques de sportifs. Plus que d’imposer une vision unique de l’offre sportive « sport et handicap » en France, il semble qu’un travail de complémentarité, de diversité des formes de pratique et de partenariat entre les différents acteurs permettrait de répondre à cet objectif ambitieux. // Sandra Mauduit

Pour en savoir plus

Lire l’article de l’ANESTAPS sur l’événement

Connaître les freins à la pratique sportive selon l’ANESTAPS

Consulter le projet fédéral Handisport

Autres articles sur ce thème : Actualité / Expertise / Réseau
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page