Aller sur le site
A+A-

Paris 2024 en ligne de mire

9 octobre 2020
Après l’annonce de l’arrivée de Francis Dandine, manager de la performance des collectifs séniors et de Karim El Gueddari, entraîneur de l’équipe de France masculine, la FFHandisport et sa commission basket fauteuil officialisent un nouvel encadrement chez les féminines avec la nomination de Frédéric Guyot assisté de Guillaume Lefeuvre. Un changement qui s’opère avec Paris 2024 en ligne de mire, et la volonté marquée de montrer que les collectifs tricolores handisport seront prêts pour cette échéance de taille…

Stéphane Binot, directeur sportif

« À l’instar du collectif masculin, le collectif féminin change également son staff technique afin de préparer au mieux les échéances 2021-2024 ! Suite à la démission de Sandra Cléau après le championnat du Monde à Rotterdam en 2019, la commission Basket a réfléchi à une réorganisation de ce staff technique féminin. C’est tout naturellement que Frédéric Guyot, assistant de ce collectif depuis 2018 est nommé en qualité de Sélectionneur. Ancien joueur de l’équipe de France et capitaine, entraîneur dans le milieu du basket valide, Frédéric correspond tout à fait au profil recherché.

Déjà au contact de ce collectif, il connaît son fonctionnement et saura amener ce collectif féminin le plus loin possible. Son expérience du haut niveau en tant que joueur et entraîneur est un atout majeur pour ce collectif qui devra se battre prochainement lors du championnat d’Europe Division B pour remonter parmi l’élite et ainsi préparer au mieux Paris 2024.

Guillaume Lefeuvre, actuel entraîneur au club de Lannion évoluant en Nationale A – Bastide Médical, secondera parfaitement Frédéric en mettant à contribution son expérience et sa rigueur. Ses qualités d’analyse vidéo sauront aider le groupe lors des stages et des compétitions.

Sébastien Mesnil, manager, Yannick Caroff, mécanicien, Clara Muller, kinésithérapeute et Loic Roullier complètent le staff de ce collectif France Féminin.

Félicitations à eux et rendez-vous au bord des terrains ! »


Francis Dandine, manager de la performance des collectifs France

« Afin de mener à bien l’objectif « Jeux Paralympiques Paris 2024 », la FFH par l’intermédiaire de la Direction Technique Nationale et de la Commission Basket, a décidé de mettre en œuvre un ensemble de moyens afin de figurer parmi les meilleures nations mondiales lors de cette compétition. Notre ambition première est d’améliorer les performances de l’ensemble des équipes de France puisque les collectifs « espoirs » font partie intégrante du programme.

En collaboration avec le directeur sportif Stéphane Binot, nous avons travaillé à la mise en place d’objectifs concrets et de moyens pour y parvenir. Le choix des entraîneurs s’est fait avec le temps nécessaire de la réflexion, et nous pouvons dire aujourd’hui que les staffs des différentes équipes sont en grande partie constitués. Karim El Gueddari pour le secteur masculin et Frédéric Guyot pour le secteur féminin ont été nommés entraineurs nationaux. Ils sont déjà à l’ouvrage et ont toute notre confiance pour mener à bien un projet dans lequel nous souhaitons vivement impliquer l’ensemble du basket français.

En effet, les jeux paralympiques constituent un moment important, non seulement dans la vie d’un sportif mais aussi dans le développement d’une discipline. Nous devons nous rassembler afin de faire de cet événement planétaire et médiatisé un grand moment pour notre sport.

Tous les collectifs France doivent répondre à la nécessité d’une plus grande cohérence dans la conception générale de l’entraînement et de son organisation. Des moyens humains et financiers ont été dégagés afin de progresser dans ce sens. Ainsi, un certain nombre de mesures ont être prises notamment au niveau de l’accompagnement des joueuses sélectionnables. Un assistant en la personne de Guillaume Lefeuvre a été nommé ainsi que Loïc Roullier en tant que préparateur physique. Ils ont déjà commencé à travailler. Sur la base d’évaluations individuelles, ils ont mis en place des programmes de développement personnalisés afin d’améliorer les qualités physiques et techniques des joueuses en vue des échéances à venir.

Nous entrons dans une nouvelle dynamique. Les relations entre les clubs et l’équipe nationale constituent un lien incontournable et indispensable pour l’essor de notre sport. Sans une collaboration étroite entre les deux parties, point de résultats probants. C’est à nous tous de créer et de construire ce que sera le basket fauteuil de demain. Il en va de la bonne santé des clubs et de leurs résultats dans les compétitions nationales et internationales comme de ceux de l’équipe de France. Je crois en la valeur des hommes et à la capacité à faire les choses ensemble. Nous devons nous y engager et pour cela nous comptons sur vous, à l’orée d’une compétition prestigieuse pour notre pays où nous aurons tous à cœur de défendre haut les couleurs de la France.

Dans le cadre de cette coopération, nous souhaitons vivement resserrer les liens avec les clubs, les présidents et les entraineurs qui oeuvrent quotidiennement sur les terrains.  

Les JP 2024 sont pour notre discipline l’opportunité d’un renouveau et d’une meilleure visibilité. Cette ambition doit aller au-delà et déboucher à l’avenir sur une continuité de résultats pour les équipes de France mais aussi pour les clubs.

Notre mission est donc de tout mettre en œuvre pour obtenir les meilleures places dans les compétitions de référence et d’honorer l’ambition partagée par tous, de voir la France figurer parmi les meilleures nations paralympiques de façon durable. »


À lire aussi 

Deux nouveaux visages à la tête des collectifs seniors

En savoir plus sur le basket fauteuil handisport

Céline Villard, arbitre internationale handisport

 

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Basket
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page