Aller sur le site
A+A-

Retour d’expérience : Sylvain Delangle, le goalball

7 octobre 2020
Responsable formation de l’activité goalball, coach-adjoint de l’équipe de France et enseignant en activités physiques adaptées, Sylvain Delangle a fait ses premières gammes dans l’univers goalball en 2016, lorsque le projet de création a été lancé. Durant ses études, il a notamment découvert le torball, discipline jumelle qui l’a mené à s’intéresser et à s’investir chaque jour un peu plus dans le goalball. Retour sur ce jeune sport qui regorge de secrets et de spécificités.

FFH : Pouvez-vous retracer votre parcours au sein de l’activité goalball handisport ?

Sylvain Delangle : La première prise de contact a été faite par la Fédération en octobre 2016 pour savoir si un poste de sélectionneur national au cœur d’une nouvelle discipline pourrait m’intéresser. J’ai rapidement accepté car je connaissais les attentes autour d’un tel poste et par la suite, la Fédération via Charly Simo a mis en place une formation en décembre 2016 à destination des coachs des équipes de France féminine et masculine. Nous n’avions à l’époque aucun passif sur la discipline au niveau national, il était donc primordial de passer par la case formation à l’aide d’anciens joueurs et coachs internationaux. On s’est largement appuyés sur l’expérience torball pour composer l’équipe de France. Courant 2017, des rassemblements et des tournois ont été proposés et en septembre, l’équipe a participé à ses premiers Championnats d’Europe. Le niveau international a été une véritable découverte pour tout le monde et on a pu faire nos premières armes à Ciorescu (Moldavie).

Quelles sont les particularités du rôle d’un coach ?

S.R : Nous sommes dans une période de développement de la discipline,  ce qui implique tout d’abord que le coach de l’équipe nationale a des missions dans sa mise en lumière et dans son développement. Par ailleurs, il est essentiel d’avoir des capacités de managering, des connaissances techniques et tactiques de la discipline. Au niveau international, les relations que l’on forge avec d’autres nations sont primordiales, notamment pour découvrir comment ça se passe ailleurs et pour enrichir l’apprentissage. Savoir se montrer fédérateur également, surtout pour une jeune discipline comme le goalball. Enfin, faire en sorte que les joueurs prennent du plaisir sur le terrain et qu’ils aient de l’ambition pour aller le plus haut possible et pour cela, on a un vrai rôle à jouer dans les formations dispensées en club.

Rédaction : S. Grandol 

TÉLÉCHARGER L’ENTRETIEN INTÉGRAL


À lire aussi 

En savoir plus sur le goalball

Le cahier des Experts sur le guidage (multisports)

Autres articles sur ce thème : Actualité / Expertise / Goalball / Portrait
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page