Aller sur le site
A+A-

Se sentir bien dans son corps et dans sa tête

6 mai 2021
Lancé il y a plus d’un an, le programme d’activités digitales handisport n’en finit pas de séduire de nombreux licenciés. Chaque semaine, ils se sont donnés rendez-vous sur l’application zoom pour pratiquer des activités sportives variées : pilates sur chaise, Zumba® assis, échecs, esport, danse contemporaine, stretching et mobilité… Encadrés par des professionnels, les licenciés ont pratiqué une activité physique, le tout dans la convivialité, la bienveillance et l’échange. Rencontres

En octobre dernier, Christopher et Elsa ont rejoint le programme d’activités digitales handisport, en proposant des cours de fitness pour tous et de fitness LSF. Depuis, Christopher a dispensé deux autres cycles de cardio boxe. L’enseignant en Activité Physique Adapté (APA) et santé, également pilote Cimgo à ses heures au sein de l’association CAP’Verdon Montagne & Partage, a découvert avec une agréable surprise une vraie communauté au cours des différents cours dispensés. « Ces visios, bien que sortant de l’ordinaire, permettent de se regrouper tous ensemble sur une même plateforme, un même support. Parfois, ces cours sont les seuls moments où les licenciés ont de l’interaction avec d’autres. Ce sont toujours les mêmes têtes que l’ont voit au fil des séances », confie-t-il. Pour David, licencié depuis 2012 et féru des cours proposés, ces activités sont également l’occasion de « rencontrer des professeurs sympas, à l’écoute et attentifs, formés pour encadrer et proposer des cours a un public en situation de handicap ».

Des bienfaits pour le physique et le mental

« On voit, au cours des séances, que les licenciés progressent. Des retours que j’ai pu avoir, je dirais qu’ils se sentent plus mobiles et ont moins de douleurs notamment au niveau des épaules. Ils se sentent plus apaisés et détendus », souligne Rosanna, enseignante en APA, qui a proposé des cours de gym douce, pilates sur chaise, stretching et mobilité. « Certains m’ont confié se sentir plus en forme de manière générale ». Un point de vue que valide Dominique, 72 ans, qui suit les cours avec son mari. « J’ai beaucoup moins de douleurs depuis que je suis les différents cours. Pratiquer une activité physique sportive me permet de trouver un équilibre indispensable pour bien vivre au quotidien. Lorsque je n’en fais pas, je me rends vite compte que j’ai un déséquilibre. »

Une pratique sportive dans toute la France

Le programme d’activités digitales, permet également de palier un manque de choix de pratiques sportives dans certaines régions et villes françaises pour les personnes en situation de handicap. « Là où j’habite il n’y a pas ce genre de cours pour les personnes à mobilité réduite », insiste Dominique.  « À part la natation ou le basket, je ne peux pas pratiquer d’autres disciplines telles que le pilates, qui m’intéresse fortement. » Pour David, ces cours sont également l’occasion de pratiquer différentes activités qu’il aime, malgré la fermeture de certains établissements sportifs, tout en restant à la maison. Quand on lui demande s’il assistera au cours du 5e cycle, c’est avec un grand « oui » plein d’entrain qu’il nous répond.

Découvrez le 5e cycle du programme d’activités digitales

Rédaction : A. Guyon


À lire aussi 

En savoir plus sur le programme d’activités digitales

1er raid réussi pour le raid Handi-valide Deux Sèvres

Le Mag’ 182 est sorti !

 

 

 

PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Autres articles sur ce thème : Actualité / Offre digitale
haut de page